Suite à une demande des autorités nigérianes pour un entretien téléphonique entre le Roi Mohammed VI et le président nigérian, « le Souverain n’a pas jugé opportun d’accéder à cette demande », du fait que la démarche est liée à des échéances électorales importantes dans ce pays, indique vendredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Voici le texte intégral :

“Les autorités nigérianes, à travers la Présidence de la République, ont introduit une demande pour un entretien téléphonique entre le Président de ce pays et Sa Majesté le Roi -Que Dieu L’assiste- et l’envoi d’un émissaire au Maroc.
Sa Majesté le Roi n’a pas jugé opportun d’accéder à cette demande du fait que la démarche est liée à des échéances électorales importantes dans ce pays et pourrait faire croire à un rapprochement entre le Maroc et le Nigéria, et en raison des positions de ce pays à l’égard de causes nationales et arabo-musulmanes sacrées.
La demande des autorités nigérianes s’apparente plus à un acte de récupération de l’électorat musulman de ce pays qu’à une démarche diplomatique normale”.

Article19.ma/Map

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.