Chaque personne dans le monde consomme au moins 50.000 particules de micro-plastique par an et en respire une quantité similaire, selon les résultats alarmants d’une recherche, publiée dans la revue scientifique « Environmental Science and Technology » et reprise par le quotidien « The Guardian ».

Selon cette recherche, qui vise à estimer l’ingestion humaine de pollution plastique à partir des données de 26 études précédentes qui mesuraient les quantités de particules micro-plastiques dans le corps humain, l’eau, les poissons, les mollusques et les crustacés, le nombre réel de ces particules serait probablement plusieurs fois plus élevé, car seul un petit nombre d’aliments et de boissons ont été analysés pour la contamination plastique.

L’étude relève, par ailleurs, que le fait de boire beaucoup d’eau dans des bouteilles en plastique augmente considérablement les particules consommées.

Les effets de l’ingestion de micro-plastiques sur la santé sont inconnus, mais ceux-ci pourraient libérer des substances toxiques, alors que certaines particules sont assez petites pour pénétrer dans les tissus humains, où elles pourraient déclencher des réactions immunitaires, explique-t-on.

La pollution micro-plastique est principalement due à la désintégration des déchets plastiques et semble être omniprésente sur la planète. En effet, les micro-plastiques se trouvent partout : dans l’air, le sol, les rivières et les océans.

Ces particules ont été également détectées dans l’eau du robinet et en bouteille ainsi que dans les fruits de mer, de même qu’elles ont été trouvées dans des échantillons de selles humaines pour la première fois en octobre, ce qui confirme leur digestion par les individus.

L’étude s’est basée sur des directives diététiques pour calculer le nombre de particules que les gens mangeraient par an. Il en ressort donc que les adultes consomment environ 50.000 particules de micro-plastique par an et les enfants environ 40.000.

D’autres aliments, tels que le pain, les produits transformés, la viande, les produits laitiers et les légumes, pourraient également contenir autant de plastique, alors que l’eau en bouteille contient en moyenne 22 fois plus de micro-plastique que l’eau du robinet.

Selon l’étude, une personne qui ne boit que de l’eau embouteillée consomme 130.000 particules par an provenant de cette source uniquement, contre 4.000 d’habitude.

Les scientifiques ignorent ce qui se passe lorsque les micro-plastiques sont inhalés, mais la nouvelle étude estime que les particules de micro-plastique dans un seul repas par jour pourraient ajouter des dizaines de milliers supplémentaires à la quantité annuelle consommée.

Article19.ma / MAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.