A l’occasion de l’anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, 22 personnes parmi les condamnés dans des « affaires d’extrémisme et de terrorisme » ont été graciés, a annoncé dimanche le ministère de la Justice.

En voici le texte:

« A l’occasion de la Révolution du Roi et du peuple, de cette année 1439 H – 2018 G, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu perpétue Sa gloire, a bien voulu accorder Sa grâce à un ensemble de personnes condamnées par différents tribunaux du Royaume, ces personnes sont au nombre de 428 se présentent comme suit:

-Les bénéficiaires de la grâce royale qui sont en détention sont au nombre de 329 détenus se répartissant comme suit:

+Remise de la peine d’emprisonnement ou de réclusion au profit de 325 détenus.

+Commutation de la peine perpétuelle en peine à temps au profit de 04 détenus.

-Les bénéficiaires de la grâce royale qui sont en liberté sont au nombre de 99 personnes se répartissant comme suit:

+Grâce sur la peine d’emprisonnement ou son reliquat au profit de 29 personnes.

+Grâce sur la peine d’emprisonnement avec maintien de l’amende au profit de 02 personnes.

+Grâce sur les peines d’emprisonnement et d’amende au profit de 04 personnes.

+Grâce sur la peine d’amende au profit de 64 personnes.

A la même occasion, et en concrétisation de la haute bienveillance dont Sa Majesté le Roi entoure les pensionnaires des établissements pénitentiaires sans discrimination ni exception, Sa Majesté Amir Al Mouminine, que Dieu Le glorifie, a bien voulu accorder sa grâce également à 22 personnes parmi les condamnés dans des affaires d’extrémisme et de terrorisme ayant participé à la deuxième édition du programme « Réconciliation » (Moussalaha), visant la réinsertion de ces détenus et leur réconciliation avec la société.

Ce programme a été établi en partenariat entre la Délégation générale à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion, le ministère d’Etat chargé des Droits de l’Homme, le ministère de la Justice, le ministère des Habous et des Affaires islamiques, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, la présidence du ministère public, le Conseil national des droits de l’Homme, la Rabita Mohammadia des Oulémas et la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus.

Cette noble initiative royale intervient en réponse aux demandes de grâce que ces détenus soumettent à Sa Majesté Chérifienne, que Dieu L’assiste et Le glorifie, et qui n’ont obtenu l’approbation royale qu’après avoir révisé leurs orientations idéologiques et après avoir officiellement annoncé leur rejet de toute forme d’extrémisme et de terrorisme, ainsi que leur ferme attachement aux constantes et aux sacralités de la Nation et aux institutions nationales.

– Les bénéficiaires de cette haute initiative royale sont répartis comme suit:

+ Grâce sur le reliquat de la peine d’emprisonnement au profit de 17 détenus.

+ Commutation de la peine perpétuelle en peine à temps au profit de 03 détenus.

+Remise de la peine d’emprisonnement au profit de 02 détenus.

Puisse Dieu garder Sa Majesté le Roi, source de clémence et de miséricorde, Le garder en tant que rempart et refuge sûr pour Sa patrie, perpétuer Sa gloire et combler le Souverain en la personne de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan et de l’ensemble de l’illustre Famille Royale. Dieu, L’Omnipotent exauce les vœux de ceux qui l’implorent ». (Fin du communiqué)

De son côté, le Comité mixte de défense des détenus islamistes a publié une liste des personnes ayant bénéficié de la grâce royale. Parmi elles, figurent six détenus islamistes condamnés à des peines de 20 ans de prison ou plus, selon le site TelQuel.
Parmi eux, figure Youssef Oussaleh, ex-trésorier dans la section locale du PJD de Sidi Taibi, à proximité de Kénitra. Nommé au sein du conseil national de la formation à la lampe en décembre 2004, il a été arrêté dans le cadre des enquêtes liées aux attentats du 16 mai avant d’être condamné à 22 ans de prison pour « soutien matériel et moral aux adeptes de la Salafiya Jihadia », précise le site.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

  1. bonjour et bonne fête
    vous voulez la preuves que beaucoup de charlatans à peine qui savent manipuler et conjuguer des verbes , ils font pousser des longues barbes , pour dire qu’ils sont des Musulmans pieux et ils s »habillent en turban et jéllaba et camisse et voila qui se tranforment en
    Mouftis
    en Guides
    en Imams juster pour faire travestir les hadiths et la religion , , c’est à dire sortir des règles du Vrai Islam
    voilà une fois refroidis dans les prisons ils demandent pardon , et ils regrettent comme quoi et moralité !! la religion peut apporter des postes des hauts postes a gagner de l’argent comme elle peut vous conduire en prison

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.