Une véritable confusion. Quelque 900 moutons achetés au Maroc par l’Association Nour au profit des habitants de la ville occupée de Melilla à l’occasion de Eid Al Adha ont été bloqués samedi par les autorités espagnoles au passage frontière Béni Ansar, « faute », semble-t-il, de la signature d’un document par les services vétérinaires de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) », qui relève du ministère de l’Agriculture.

L’inquiétude monte chez les Marocains de la ville occupée qui « risquent de ne pas voir ce problème résolu, les services de l’ONSSA étant en vacances jusqu’ à dimanche prochain », selon le journal Al Hayat Alyaoumia qui a décrit cet incident comme étant un véritable « scandale ».

Par ailleurs, le journal signale que les Marocains des deux villes occupées en appellent à « l’intervention du roi Mohammed VI, en sa qualité de commandeur des croyants », pour les aider à trouver une solution à cet épineux problème, et ce, à quelques jours de l’Eid.

Les musulmans des villes occupées de Ceuta et de Melilla achètent chaque année, respectivement, environ 3700 et 5000 moutons environ à l’occasion de l’Eid.

Pour rappel, l’Espagne avait déjà, par le passé, interdit l’introduction dans les deux villes précitées les moutons de l’Eid sous prétexte qu’ils étaient « porteurs du virus de la fièvre aphteuse », un phénomène qui avait par le passé causé des pertes énormes aux éleveurs du nord du Maroc.

« Un prétexte de politique politicienne plutôt que des faits avérés », avaient répondu les éleveurs Marocains aux arguments des espagnols.

Article19.ma