Voici les principaux titres développés par la presse nationale:

*Le Matin. :

– Une nouvelle étape dans la dématérialisation et la simplification des procédures du commerce extérieur. À partir du 1er avril, PortNet activera un nouveau service de programmation électronique d’enlèvement des conteneurs des terminaux portuaires. « Ce nouveau dispositif consiste en une prise de rendez-vous à distance entre l’importateur ou son déclarant et l’opérateur du terminal portuaire. La date et la plage horaire sont proposées par le déclarant et validées par le gestionnaire du terminal en tant que rendez-vous précisant toutes les informations sur la marchandise, le mode de transport et le transporteur », indique le top management de PortNet, le guichet unique national des procédures du commerce extérieur.

– La saison agricole 2017-2018 s’annonce sous les meilleurs auspices. Les précipitations généralisées et bien réparties dans le temps et l’espace ont permis de résorber le déficit hydrique enregistré en début de campagne, affichant ainsi un excédent de 4% par rapport à une année normale. En effet, au 12 mars 2018, le cumul pluviométrique moyen national a atteint 281,2 mm, alors qu’au démarrage de la période des semis, le déficit pluviométrique était de 61%.

Pour le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, ces conditions propices augurent d’une évolution favorable du secteur agricole.

*L’Economiste. :

– Plusieurs sociétés de location de voitures ont eu la désagréable surprise de se voir notifier des jugements les sommant de payer des amendes relatives à des infractions commises par des clients non-résidents. Elles estiment que leur responsabilité peut ne être engagée, mais elles n’ont pas le choix. La Fédération des loueurs d’automobiles sans chauffeur réclame la mise en place d’un dispositif en temps réel de manière à recouvrer instantanément les amendes pour le compte du Trésor.

– Mieux outillée après le retrait de la SIE, l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique (AMEE) veut participer à la mise en place d’un modèle économique viable adapté aux contextes marocain et africain. Attirer de nouveaux acteurs nationaux et mondiaux, impliquer davantage de banques ou encore des institutions financières, booster la sensibilisation et la formation, élargir son périmètre à toutes les régions… Tels sont les nouveaux défis que Said Mouline, directeur général de l’AMEE, et ses équipes doivent relever pour mettre en œuvre la première phase (2018-2021) de la Stratégie nationale de l’efficacité énergétique.

*Aujourd’hui le Maroc. :

– Le dossier relatif à l’AMO pour les indépendants a pris du retard, en raison du limogeage des ministres. « Une réunion du comité technique interministériel se tiendra au mois d’avril dans le but d’accélérer la cadence. Cette réunion permettra d’avoir une meilleure visibilité », indique une source proche du dossier à la Primature. La loi publiée au Bulletin officiel en juillet 2017 attend toujours ses textes d’application. « Il ne reste que trois textes à finaliser », souligne cette même source, faisant savoir que les négociations avec les professionnels vont démarrer en avril prochain, juste après la réunion du comité technique interministériel.

– Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par un accroissement du déficit de la balance commerciale de 19,2% à fin février 2018, atteignant près de 32,193 milliards de dirhams (MMDH) contre 27 MMDH un an auparavant, selon les données de l’Office des changes. Les importations ont atteint 74,934 MMDH durant les deux premiers mois de l’année 2018, soit une hausse de 12,5%, alors que les exportations ont progressé de 8% pour se chiffrer à 42,741 MMDH, d’après les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs du mois de février 2018.

*Al Bayane. :

– Le ministère de l’Intérieur a annoncé le lancement d’un programme national pour la transformation numérique de la gestion des activités des collectivités territoriales et des autorités locales, à travers la conception et le déploiement d’une plateforme électronique globale, performante et unifiée permettant la réception, l’examen, l’instruction et la délivrance de toutes sortes d’autorisations et actes. L’objectif de cette plateforme, qui sera réalisée dans le cadre d’un partenariat public-privé, est d’assurer à l’ensemble des utilisateurs une meilleure célérité dans le traitement des dossiers ainsi qu’une transparence et un suivi en ligne du traitement des demandes d’autorisations, indique la Direction générale des collectivités territoriales.

– La CGEM s’engage, en matière de respect des intérêts des clients et des consommateurs, à veiller à la sécurité des produits et des services et à la santé des consommateurs et à fournir des informations exactes et claires sur la composition, la sécurité d’utilisation, l’entretien et le stockage des produits. C’est ce qui ressort de l’intervention du président de la CGEM de la région Rabat-Salé-Kénitra, Abdelkader Benbekhaled, lors du lancement de la 8ème édition des Journées nationales du consommateur. La CGEM s’engage également à définir des procédures transparentes et efficaces assurant aux clients la prise en compte de leurs réclamations et le règlement rapide et de bonne foi des litiges, à éviter les affirmations publicitaires mensongères ainsi que les omissions, pratiques trompeuses, fallacieuses ou déloyales, et à protéger les données personnelles des clients et des consommateurs .

*L’Opinion. :

– L’Organisation des Nations unies a salué les progrès réalisés par le Maroc en matière d’accession des femmes rurales à l’héritage des terres. Intervenant lors d’une rencontre de haut niveau sur « L’autonomisation économique des femmes rurales dans la région du Moyen Orient et d’Afrique du nord », le directeur régional de l’ONU Femmes pour la région arabe, Mohammed Naciri, a salué les « grandes réalisations » du Maroc dans ce domaine. Le Maroc « a pu mettre en place un cadre permettant aux femmes rurales de prétendre à leur part dans l’héritage des terres », a dit Naciri lors de cette rencontre modérée par l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale.

– Le secteur agricole connait une évolution favorable suite à l’amélioration continue des conditions de la campagne agricole, indique le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Les précipitations à caractère généralisé de ces dernières semaines ont permis de résorber le déficit pluviométrique enregistré depuis le lancement de la campagne, affichant ainsi un excédent de 4% par rapport à une année normale, se félicite le ministère dans un communiqué, à l’issue de la réunion d’Aziz Akhannouch avec les responsables centraux et régionaux du département de l’agriculture pour faire le point sur le déroulement de la campagne agricole.

*Libération. :

– Le portail www.emploi-public.ma relevant du ministère de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique a été primé par l’Agence Maghreb arabe presse, lors d’une cérémonie présidée par le ministre délégué chargé de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique, Mohamed Benabdelkader, en présence du directeur général de la MAP. Le site centralisant toutes les informations relatives à l’emploi et mis en place par le ministère a été consacré comme meilleur portail en matière de services publics, au terme d’un sondage effectué par l’Agence dans la catégorie « Internet et réseaux sociaux ».

– Selon les données publiées par le HCP, l’Indice de la production industrielle, énergétique et minière (IPIEM) hors raffinage de pétrole a bondi au cours du quatrième trimestre de l’année 2017, enregistrant une hausse de 2,6% par rapport à la même période de 2016. Dans une récente note d’information, l’organisme public a expliqué que cette augmentation est due principalement à la hausse de l’indice de la production des « industries chimiques » (5,2%) et des « articles d’habillement et fourrures » (8,7%).

*Akhbar Alyaoum. :

– La secrétaire d’Etat chargée du Commerce extérieur, Rkia Derham, a indiqué, à l’occasion du lancement de la 8ème édition des Journées nationales du consommateur, que 8 220 infractions ont été constatées et 220 sites internet marchands contrôlés dont 190 ont fait l’objet d’envoi de lettres d’avertissement. Elle a également affirmé que 28.450 opérations de contrôle ont été réalisées auprès de 2300 points de vente.

*Al Massae. :

– La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) s’apprête à lancer des concours pour recruter des psychologues, qui vont renforcer une commission centrale composée de cadres de la Délégation. Cette commission aura pour mission de s’occuper de l’orientation et du soutien psychologique des fonctionnaires. Cette mesure intervient sur fond d’utilisation par les fonctionnaires d’armes de service dans les prisons.

*Bayane Alyaoum. :

– La Banque africaine de développement (BAD) a indiqué dans un nouveau rapport sur les perspectives économiques en Afrique du Nord en 2018, que les performances de l’économie marocaine ont permis, en partie, à l’Afrique du Nord de réaliser le deuxième taux de croissance le plus élevé dans le continent avec 4,9% derrière l’Afrique de l’Est (5,9%). La BAD a souligné que la croissance de la sous-région a «bénéficié de l’amélioration de la croissance du Maroc par rapport à l’année précédente (4,1% en 2017, contre 1,2% en 2016) due principalement à la hausse de la productivité agricole, résultant des effets positifs combinés d’une bonne saison des pluies et de la mise en œuvre du Plan Maroc Vert.

*Al Ittihad Al Ichtiraki. :

– Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, qui a représenté SM le Roi Mohammed VI à la cérémonie d’investiture du président chilien Sebastián Piñera, a indiqué que ses entretiens avec le nouveau locataire du Palais de la Moneda ont été l’occasion mettre en avant la qualité des relations excellentes entre le Royaume du Maroc et la République du Chili. El Malki a déclaré que « Sa Majesté le Roi m’a fait l’immense honneur de le représenter à la cérémonie d’investiture du président chilien », soulignant que ses entretiens avec ce dernier ont été l’occasion d’aborder « plusieurs sujets dont la promotion de la coopération dans les domaines économique et commercial ».

*Assabah. :

– La femme rurale est assujettie, plus que la femme urbaine, à la discrimination économique, qui s’ajoute à la violence physique et psychologique qu’elle subit dans le monde entier, a souligné, lundi à New York, la ministre de la Famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social, Bassima Hakkaoui. Mme Hakkaoui, qui intervenait lors d’une table ronde ministérielle, a regretté que la femme rurale exerce souvent des travaux non-rémunérés dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage.

*Al Ahdah Al Maghribia. :

– La Cour des comptes a relevé de graves anomalies au niveau de la gestion administrative et financière dans le ministère de la Jeunesse et des sports et ses différents services. Selon des sources fiables, la Cour des comptes a remis au ministre de la Jeunesse, Rachid Talbi Alami, la conclusion de deux rapports : le premier relève que le mode de gouvernance adoptée en matière de gestion des affaires du ministère est traditionnel et dépassé et nécessite une révision globale, tandis que le second évoque de graves dysfonctionnements financiers dans les transactions financières.

*Al Alam. :

– Le Maroc serait bon gré mal gré partie à une guerre commerciale entre les USA et leurs partenaires commerciaux, notamment européens, concernant le commerce d’acier et d’aluminium, dont le Maroc est exportateur. Le marché américain est un important débouché pour les exportations marocaines de ces produits. Donald Trump a décidé d’imposer des taxes sur les importations d’acier (25%) et d’aluminium (10%).

*Rissalat Al Oumma. :

– Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, s’est entretenu avec une délégation parlementaire nigériane, actuellement en visite au Maroc, conduite par Samuel Okon Ikon, président de la Commission des relations parlementaires internationales à l’institution législative nigériane. L’entretien a porté notamment sur les interventions législatives pouvant sécuriser et assurer l’implémentation des différents accords qui lient les deux pays.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.