Yasmina Haifi avait été suspendue en août 2014 par le ministère néerlandais de la Défense et de la Justice pour un message sur Twitter sur Israël, puis renvoyée en 2015.

À la suite de cette publication, « elle a été ensuite réadmise à un autre poste du ministère, dans un emploi différent, et avertie qu’elle serait limogée si elle continuait à s’exprimer d’une manière jugée extrémiste », rapporte Times Of Israel.

Une pétition baptisée « Dites non à l’antisémitisme dans la politique néerlandaise », diffusée par le ministère et demandant sa démission, avait même récolté 1.322 signatures.

Yasmina Haifi avait immédiatement décidé de porter l’affaire devant la justice qui a estimé que son tweet relevait de la liberté d’expression et qu’un avertissement écrit aurait été suffisant.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.