Scandalisés par les tarifs exorbitants et sauvages des gardiens de voitures, des habitants de la ville de Casablanca se sont adressés à la mairie afin de mettre fin à la « loi de la jungle ».

Selon les différents opérateurs économiques de la ville, les gardiens appliquaient « leurs propres tarifs », et qui parfois pouvaient grimper jusqu’à 20 dirhams pour le stationnement d’un véhicule.

In fine, la mairie de Casablanca a réagit à ces plaintes à travers un communique officiel «Avis au public ».

Un tarif légal a été fixé à 3 dirhams pour les voitures, 5 dirhams pour les camions et enfin 2 dirhams pour les motos et ceci quelque soit la durée de stationnement pendant la journée.

Toutefois, ces tarifs vont doubler durant la nuit, précise le communiqué.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.