Les services de police à Marrakech ont mis fin à l’activité d’un individu qui a inventé un nouveau mode de chantage qui consistait à voler une voiture et à demander une rançon à son propriétaire s’il désire la récupérer, a-t-on appris lundi.

De plus, ce voleur-chanteur, a rapporté le quotidien Alahdath, s’était spécialisé dans le vole des voitures Uno et déterminait le montant de la rançon selon l’état mécanique du véhicule.

Il a réalisé plus de 40 vols de voitures appartenant à toutes les catégories sociales y compris des agents de police, a indiqué la même source ajoutant que le voleur disposait de plusieurs fausses clés qu’il utilisait dans ses vols selon un mode opératoire des plus simples : il se ballade dans les différents quartiers de Marrakech, dès qu’il repère « la bonne affaire », de préférence une Uno, il l’ouvre et la stationne quelque part au bord du trottoir, puis prend contact avec les sociétés d’assurance pour obtenir le numéro de téléphone du propriétaire du véhicule volé grâce à son matricule et à son savoir faire dans ce domaine.

Puis, sans hésiter, il prend contact avec le propriétaire de la Uno volée pour lui demander de payer une rançon variant entre 1000 et 5000 dh pour la récupérer tout en menaçant de la détruire et de la revendre en pièces détachées au cas où il refuse de payer.

Pour récupérer l’argent de la rançon, le voleur disposait d’une carte d’identité nationale volée qu’il utilisait pour recevoir les virements effectués à travers les agences de transferts.

Après de nombreuses plaintes à Marrakech, la police judiciaire a ouvert une enquête et pu parvenir à l’arrestation du propriétaire de la carte d’identité utilisée par le voleur. Sauf qu’il s’est avéré que ce dernier avait déjà fait une déclaration de perte de sa CIN auprès de la police.

La police est finalement parvenue à identifier le voleur et, après lui avoir tendu plusieurs pièges, elle l’a arrêté, vendredi dernier, en flagrant délit.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.