Le Forum international de la bande dessinée a ouvert, mercredi soir sa 11ème édition à Tétouan, sous le thème « L’Afrique nous rassemble », à l’initiative de l’Institut national des beaux-arts de la ville de la Colombe blanche.

Cette édition célèbrera cinq jours durant la bande dessinée et ses créateurs africains, aux côtés de leurs homologues arabes et européens qui excellent en BD et cinéma d’animation.

A cette occasion, le Forum a installé le « Village de la bande dessinée » composé de plusieurs quartiers thématiques célébrant le 9ème art, à savoir, les quartiers des expositions, des conférences », des ateliers », pour enfants », de la presse » et des partenaires.

La séance d’ouverture a été marquée par la projection des films d’animation primés lors du dernier Festival International de Cinéma d’Animation de Meknès, ainsi que par le vernissage de l’exposition du caricaturiste-bédéiste marocain Hamid Bouhali et du Congolais Barly Baruti, grand auteur de la BD Africaine.

Au programme du Forum figure l’organisation du Salon de lecture, des rencontres et conférences, des signatures/dédicaces d’albums BD, d’activités d’animation pour enfants et d’ateliers de dessin direct sur tablette (Bd Show) et de dessin numérique.

Une série de rencontres culturelles est programmée avec les artistes invités, dont Hamid Bouhali et Lahcen Bakhti (Maroc), Barly Baruti (Congo), Philippe Stasane (Belgique), Mikelanso Prado (Espagne) et Slim (Algérie), en parallèle avec l’organisation d’expositions réservées à tous ces créateurs BD.

Le Forum prévoit aussi l’organisation de deux tables rondes sur « La BD africaine à travers ses auteurs » avec la participation de Christophe Ngalle Edimo (Cameroun), Garcia Anne-Laure (Centrafrique), Jide Martin (Nigéria), Joelle Epée Mandengue (Cameroun), Jérémie Nzingi (Congo-Kinshasa), Albert Tchisouka et Tchimbiba (Congo-Kinshasa), Inok Housos et Constantin Adadja (Bénin) et Adjim Danngar (Tchad).

« L’Animation au Maroc : quelles perspectives ? Cas de l’Institut National des Beaux-Arts de Tétouan » est le thème d’une autre table ronde avec la participation d’experts et de directeurs de centres et d’instituts de cinéma et de cinéma d’animation dans l’espace méditerranéen.

Les films « Rabta » de Youssef Thami Ouazzani et « Les œufs » de Abdellatif El Ayadi (Prix « Aïcha » du FICAM 2016) seront aussi projetés lors de cette édition.

Une rencontre-débat autour de la célèbre série d’animation française LastMan, intitulée « De la vignette à l’écran » est également programmée avec la participation du réalisateur Jérémie Perin et du directeur d’écriture Laurent Sarfati.

Article19.ma