Le salafiste marocain, Cheikh Abou Naim, connu par son discours religieux radical et ses fatwas extrémistes, a tiré à boulets rouges sur le site Hespress le décrivant de « sioniste » et ses journalistes « d’apostats » et de « voyous », a-t-on appris mardi.

Cheikh Abou Naim, qui est poursuivi devant le tribunal de Casablanca pour diffamation et propos injurieux envers la chaine de télévision 2M, a posté sur sa page Facebook deux vidéos d’environ 25 minutes montrant le logo d’Hespress à côté du drapeau israélien et dans lesquelles il s’est attaqué à Hespress et à ses journalistes « menteurs et criminels ».

« Le temps est venu pour attaquer les organismes malsains sur terre », a affirmé l’homme à la barbe rouge de Henné dans un discours qui ressemble à celui des terroristes de Daech avant d’ajouter : « Hypocrites, criminels, que vous maudissent Dieu, les anges et tout le monde ».

Et de menacer : « Préparez-vous à notre riposte car vous êtes des traitres, des criminels et des apostats ».

Abou Naim, rappelle-t-on, s’était récemment attaqué aussi à des penseurs marocains comme Ahmed Assid et au dirigeant USFPiste Driss Lachguer, selon le site Hespress.

Même ses « frères » islamistes n’ont pas échappé à ses attaques. Il les accusent de « combattre la laïcité avec les armes de la laïcité…d’avoir abandonné le djihad…d’avoir accepté le dialogue avec les civilisations… »

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.