Serge Lazarevic, dernier otage français, a été libéré

Serge Lazarevic, le dernier Français retenu en otage dans le monde, a été libéré après trois ans de captivité entre les mains d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a annoncé mardi François Hollande.

« Serge Lazarevic, notre dernier otage, est libre », a déclaré le chef de l’Etat lors d’un déplacement à Paris.

François Hollande a précisé avoir été informé de cette « heureuse nouvelle » par le président nigérien, Mahamadou Issoufou.

« La France ne compte plus d’otage dans aucun pays du monde et elle ne doit plus en avoir, ce qui suppose une grande vigilance, ce qui suppose également une grande protection de nos intérêts et je fais appel à toutes les entreprises, à toutes les administrations pour qu’il en soit ainsi et éviter ces drames », a-t-il dit.

Serge Lazarevic, qui va rejoindre Niamey puis la France, est en relativement bonne santé en dépit des conditions très éprouvantes de sa longue captivité et il sera rapidement rapatrié en France, a précisé l’Elysée dans un communiqué.

« Je vous remercie de comprendre qu’il y a eu des discussions pendant de longs mois et ce sont les autorités du Niger, avec celles du Mali, qui nous ont permis d’obtenir cette libération  », a souligné François Hollande. « Aujourd’hui, c’est la joie (…) la fille de Serge Lazarevic pourra le rejoindre à Niamey dans les meilleurs délais. »

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, s’était déclaré fin novembre optimiste sur une libération prochaine de l’otage français.

Serge Lazarevic, 50 ans, qui possède la double nationalité française et serbe, était apparu dans une vidéo mise en ligne sur un site internet lié à Aqmi où il appelait François Hollande à « tout faire pour sa libération ».

Il a été enlevé au Mali le 24 novembre 2011 avec un autre Français, Philippe Verdon. Leur enlèvement a été revendiqué par Aqmi qui a annoncé en mars 2013 que Philippe Verdon avait été exécuté en représailles à l’intervention militaire française au Mali.

Article19.ma/Reuters