Le projet de loi relatif au financement islamique a été adopté, mardi 15 novembre, par le Parlement, ouvrant, ainsi, la voie aux banques islamiques pour s’installer au Maroc.

La loi sur les banques islamiques est passée, après 2 ans d’attente. « 161 députés ont voté pour et aucune voix ne s’y est opposée », a déclaré Said Khairon, président de la commission des finances, à Reuters.

Ce nouveau marché, propice aux investisseurs du Golfe, a toutes les chances pour booster le taux de bancarisation, jugé encore faible au Maroc. Reposant sur un fort potentiel de réussite de ce système financier, ce nouveau tournant a été déjà anticipé par certaines banques marocaines, en créant des filiales liées à la finance islamique au royaume.

Par ailleurs, ce secteur financier connait, depuis une décennie, une forte croissance dans les et d’Asie Sud-est.

Article19.ma