L’universitaire et membre dirigeant du Parti socialiste unifié (PSU), Mohamed Sassi est revenu sur les dernières déclarations de Benkirane selon lesquelles le régime politique marocain est fondé sur « la dualité » entre « Etat et gouvernement », rappelant l’expérience d’Abdallah Ibrahim qui avait parlé d’un gouvernement de « Cabinet » et d’Abderahmane El Youssefi qui avait évoqué à Bruxelles « le pouvoir du gouvernent et celui de l’Etat. » 

M. Sassi, qui s’exprimait lors d’une récente rencontre organisée par la Fédération de la gauche démocratique (FGD) à Marrakech, a ajouté que la mission du chef de gouvernement devrait consister à débarrasser le Maroc de cette dualité, estimant que cette idée « nous renvoie au temps du gouvernent d’Abdellah Ibrahim ».

Il a également relevé que M. Benkirane était persuadé de la justesse de son entrée au gouvernement en promettant aux marocains de conduire les réformes dans la stabilité mais que le bilan de son équipe gouvernementale a consacré « les lacunes politiques dont il s’était plaint. »

Le dirigeant du PSU, qui a souligné que le gouvernement actuel, comme étant une émanation  des urnes, devait défendre les dispositions de la constitution, a estimé que « la question posée est comment mettre fin à cette dualité et construire un espace politique différent » de celui décrit par Benkirane pour couvrir l’incapacité de son gouvernement.

Le problème aujourd’hui est de trouver les instruments en vue de dépasser ce dysfonctionnement structurel du système politique marocain, a affirmé M. Sassi, avant de soutenir que le bilan gouvernemental montre clairement qu’il « n’a pas aidé les marocains à se débarrasser de l’autoritarisme, » car, a-t-il souligné, « l’oppression détient toujours des instruments » ne permettant pas l’émergence d’un gouvernement conforme aux dispositions constitutionnelles.

3b7e4cab-7c91-41cf-a1f2-8d90b30b58fb

Il a également affirmé que le régime marocain a innové pour se débarrasser de la suprématie de la constitution et que M. Benkirane a consacré cette situation par ses multiples déclarations dont: « je suis un simple assistant du roi » ou encore « je ne suis pas prêt d’enter en conflit avec le roi ».

Le dirigeant du PSU a, en outre, relevé les contradictions de M. Benkirane qui affirme « rejeter l’hégémonie et se dit, en même temps, contre une monarchie parlementaire », estimant qu’être opposé à la monarchie parlementaire c’est être pour l’hégémonie.

M. Sassi a rappelé que tous les gouvernements essaient d’éviter le traitement des dossiers difficiles comme celui des retraites, notamment à l’approche d’échéances électorales, mais que la persistance du gouvernement que préside le Parti de la justice et du développement (PJD) à vouloir traiter ce dossier s’explique par le fait qu’il voudrait adresser un message signifiant: « nous pouvons faire ce que pourront faire les partis de l’Etat profond ».

En d’autres « les partis » crées par l’Etat à l’époque Hassan II. Benkirane inclue le Parti de l’authenticité et de la modernité (PAM) dans cette catégorie.

M. Benkirane dit « la vérité » mais il « la déforme, » a-t-il poursuivi, relevant que le SG du PJD a fait de nombreuses « concessions » sans obtenir d’acquis politiques au profit des citoyens.

M. Sassi a également estimé que « M. Benkirane, dans sa lutte contre le PAM, marque des points au profit du Makhzen mais au détriment de la construction d’un Etat démocratique, » assurant que le chef du gouvernement est incapable de fournir une réponse claire quant à la question de la tenue « d’élections honnêtes. »

Il a, enfin, appelé les jeunes du 20 février, qui rejettent la retraite des parlementaires et des ministres, et les professeurs stagiaires à voter pour la Fédération de la gauche démocratique (FGD), relevant que face au duel entre le PJD et le PAM sur qui pourra amoindrir le plus la démocratie pour protéger la monarchie, il y a une troisième voie pour défendre le système démocratique qui reste le meilleur moyen pour préserver la monarchie et « ceci est une préoccupation des militants du PSU ».

Source: Hespress et traduction d’Article19

Article19.ma