Sur un enregistrement diffusé par le bureau du shérif de Fort Bend, au Texas, on peut entendre Madison et Taylor Sheats, 17 et 22 ans, supplier leur mère Christy, 42 ans, de les laisser en vie. En vain, puisque les deux soeurs ont été abattues par leur mère, devant leur père.

« S’il te plaît. Pardonne-moi. Ne tire pas », supplie l’une des deux soeurs, alors qu’elle est menacée par sa mère. « S’il te plaît! Je suis désolée », demande l’autre dans un appel passé le 24 juin au 911 depuis le téléphone de Madison Sheats, 17 ans (voir enregistrement ci-dessous).

« Je te promets tout ce que tu veux »
Sur l’enregistrement, on entend les deux filles crier ainsi que Jason Sheats, leur père, s’adresser à Christy, son épouse: « S’il te plaît, ne pointe pas cette arme sur nous (…) Je te promets tout ce que tu veux ». Un second appel est passé au 911 depuis le téléphone de Taylor cette fois, mais la conversation est incompréhensible. Seuls des cris et des pleurs sont audibles.

« Ooooh, elle a de nouveau tiré! »
Un voisin a également appelé le 911 afin de requérir une ambulance. Au téléphone, il explique qu’une femme armée « en robe violette » est rentrée dans sa maison après avoir tiré sur deux jeunes femmes. Taylor et Madison avaient en effet tenté de fuir, avant d’être abattues par leur mère. Le témoin dit craindre qu’elle soit partie chercher davantage de munitions. « Elle est de retour. Ooooh, elle a de nouveau tiré! Elle a de nouveau tiré sur la femme déjà allongée par terre », indique-t-il paniqué. Leur père s’en est sorti indemne, il a été conduit en état de choc à l’hôpital. Quant à Christy Sheats, elle a été abattue par la police après avoir refusé d’obéir à ses injonctions.

Selon les voisins, le couple ne s’entendait plus et était sur le point de se séparer. Les raisons du geste de Christy Sheats ne sont pas encore claires mais il se pourrait qu’elle ait abattu ses deux filles afin de punir son mari. Depuis janvier 2012, pas moins de 14 appels avaient été passés au 911 depuis le domicile familial, dont un au moins pour une « crise mentale », selon Time.

Elle adorait ses enfants
Selon son amie Catherine Knowles, Christy Sheats vivait pour ses enfants et parlait constamment d’eux en montrant des photos. « Cette femme adorait ses enfants. C’était le but de sa vie. C’était sa fierté, sa joie », indique la femme de 53 ans à Time magazine. « Christy n’était pas folle. Je ne sais pas ce qu’il lui a pris. Faire cela, c’est de la folie. Toute cette histoire est de la folie ».

Attention, l’enregistrement ci-dessous est susceptible de heurter les personnes sensibles.

Source: 7sur7.be

Article19.ma