Maroc / UE – Benkirane tire à boulets rouges sir le PE et la France, suite à la résolution des eurodéputés

Prise de position. Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le Parlement européen (PE) et la France, suite à la récente résolution adoptée par les eurodéputés contre le Maroc.

« Le Parlement européen n’a pas le droit de s’ingérer dans les affaires du Maroc. Nous sommes une nation libre et indépendante, et nous n’acceptons pas que quiconque porte atteinte à notre indépendance », a déclaré Benkirane, samedi, lors de la 5e Conférence nationale de l’Espace marocain des professionnels (EMP) avant d’ajouter : « les Européens doivent avoir honte, s’ils ont la moindre pudeur ».

L’ancien chef du gouvernement, dont les propos ont été relayés par le site arabophone Hespress, a vivement critiqué la France, comme ayant été à l’origine de la résolution du Parlement européen.

+ « La présidence de la France ne comprend rien à rien » +

« En France, 19.000 hommes et femmes âgés sont morts parce qu’ils n’ont trouvé personne pour leur donner de l’eau lors de la canicule » et pendant la pandémie du Covid qu’ils nous ont causé, « combien de personnes âgées sont mortes parce qu’elles n’avaient pas trouvé quelqu’un pour leur donner des médicaments », a-t-il affirmé sans épargner le président français Emmanuel Macron mais sans jamais le nommer.

« La présidence de la France ne comprend rien à rien », a-t-il dit, avant de marteler : « nous n’avons pas de gaz à vous proposer, mais les grands Etats n’ont pas été bâtis sur le gaz et le pétrole, mais plutôt sur des principes, et c’est cela qui a fait la France, mais elle a été la proie d’un leadership qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez ».

S’adressant aux dirigeants français, le secrétaire général du PJD a affirmé que « le dossier du gaz trouvera une solution demain, mais le Maroc restera le Maroc » avant de rappeler que « le Royaume n’a fait preuve d’aucune animosité envers la France, mais (que) cette dernière semble l’oublier » et d’ajouter : « du jour au lendemain, vous ne voyez plus le Maroc malgré tout ce qu’il a fait ».

Benkirane a, en outre, évoqué les problèmes qu’affronte la France en Afrique en s’interrogeant : « France qu’as-tu fait du Mali et du Niger ? Pourquoi t’expulsent-ils aujourd’hui ? … Ils n’ont vu aucun bien en toi, alors ils demandent ton départ »

Et de conclure : « En tout cas, tu (la France) nous as énervé, si tu voudrais dénouer la crise tu es la bienvenue, si non le Maroc, avec ou sans toi, restera toujours un Etat libre et indépendant ».

Article19.ma