Drame. La fille mineure, mise en cause dans l’affaire du meurtre de l’étudiant Anouar, la semaine dernière à Tanger, a indiqué aux juges chargés de l’enquête qu’elle avait poignardé la victime qui aurait tenté de la violer.

Selon le site goud.ma, trois substituts du procureur ont auditionné, à la demande du procureur général du roi près la cour d’appel de Tanger, la prévenue qui a reconnu les faits qui lui sont reprochés, alors que son avocat a présenté un certificat médical attestant que sa cliente souffre de troubles psychiques.

La même source a ajouté que le parquet a demandé au juge d’instruction de mener une enquêter au sujet de la prévenue pour « homicide volontaire, vol et dissimulation de crime » ainsi qu’au sujet d’un de ses proches pour « participation au vol et dissimulation d’éléments liés au crime ».

Publicité

La défense de la mise en cause, qui a été déférée devant le juge des mineurs, a soutenu que sa cliente souffre d’un trouble psychique et mental depuis 2020, tandis que cette dernière a expliqué avoir été entrainée par l’étudiant qui a tenté de la violer dans la cuisine après avoir procédé à des attouchements sur les parties intimes de son corps.

L’accusée a avoué avoir tué l’étudiant, reconnaissant qu’elle lui avait asséné des coups à différentes partie de son corps à l’aide d’une arme blanche avant d’en informer son oncle, qui habite à Martil, des actes criminels qu’elle venait de commettre.

Article19.ma