La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle a rendu public le 9 novembre 2022 un rapport de suivi de la couverture et du traitement consacrés par un échantillon de radios et télévisions, à la Coupe d’Afrique des Nations féminine de football, organisée au Maroc du 2 au 23 juillet 2022 avec la participation de 12 équipes, dont la sélection nationale marocaine, selon un communiqué.

Réalisé sur la base d’un monitoring exhaustif des programmes de trois chaînes de télévision publiques généralistes et thématiques ainsi que d’un service radiophonique thématique privé, ce rapport a pour objectif de sensibiliser à la question de la représentation des femmes dans les médias à travers l’exemple particulier de la couverture médiatique consacrée à un événement sportif spécifique tel que la Coupe d’Afrique des Nations féminine de football.

L’élaboration et la publication de ce rapport s’inscrivent dans le cadre de la contribution de la Haute Autorité à la promotion de la représentation équitable des femmes dans les médias audiovisuels, ainsi qu’au renforcement de la culture de la parité et de l’égalité au sein de la société marocaine.

+ 247 heures de diffusion +

L’étude des données recueillies a permis de relever que les médias audiovisuels concernés ont consacré 247 heures de diffusion à la couverture de cet événement footballistique, incluant non seulement la retransmission en direct des matchs mais également une programmation spécifique, totalement inédite, comprenant des bulletins d’information, des programmes interactifs et des débat consacrés, en tout ou partie, à la présentation et à l’analyse des différents aspects et étapes de ce tournoi continental.

Le rapport révèle aussi que la parole a été donnée à un total de 278 personnes dans le cadre des débats et analyses réservés à cette compétition sportive, dont 43 % de femmes.

Cette part surpasse de très loin les pourcentages habituellement observés dans les relevés trimestriels du temps d’intervention des personnalités publiques établis par la Haute Autorité. En effet, l’analyse de l’évolution sur une période de dix ans (janvier 2010 à juin 2020) de la durée de prise de parole des femmes dans les médias audiovisuels a varié entre 8 % et 15 % du volume horaire total des interventions.

Ainsi, la mise en exergue de l’expertise et des compétences féminines dans le domaine d’un sport dans le cadre de la couverture médiatique de la Coupe d’Afrique des Nations féminine de football 2022, a constitué un véritable événement dans l’événement.

+ Visibilisation des femmes +

Par ailleurs, l’effort déployé par les radios et les télévisions monitorées pour refléter l’engouement et l’enthousiasme populaires, sans précédent, pour une équipe nationale féminine, a contribué à créer un moment médiatique fort de visibilisation des femmes dans des positions de performance, de leadership et de contribution au rayonnement du pays.

Se fondant sur son mandat institutionnel en matière de contribution à la promotion de la parité et à la lutte contre toutes les formes de discriminations et contre les stéréotypes sexistes portant atteinte à la dignité de la femme, la Haute Autorité considère que l’expérience de la médiatisation de cet événement footballistique a créé des opportunités et produit des pratiques qui doivent être capitalisées et pérennisées pour renforcer la contribution des médias à l’expression de la diversité et à l’évolution des droits des femmes.

Le rapport de la Direction de Suivi des Programmes de la HACA sur la couverture médiatique de la Coupe d’Afrique des Nations féminine 2022, est consultable sur le site de l’instance www.haca.ma.

Article19.ma