La première synagogue dans une université dans le monde arabe et musulman a été inaugurée cette semaine sur le campus de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), a rapporté le journal israélien The Jerusalem Post.

Selon le média, l’ouverture de cette nouvelle synagogue à l’UM6P a été rendue possible, en grande partie, grâce aux efforts de l’association marocaine Mimouna, dont le but est de promouvoir le patrimoine juif du royaume, et la Fédération américaine sépharade (American Sepharadi Fédération).

La cérémonie d’inauguration, qui intervient dans le sillage du rétablissement des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, en décembre 2020, s’est déroulée en présence du rabbin Elie Abadie, du rabbin principal du Conseil juif des Emirats arabes unis, de Magda Haroun, présidente de la communauté juive égyptienne, et de Jacky Kadoch, président de la communauté juive de Marrakech-Essaouira ainsi que de plusieurs autres personnalités, a indiqué le Jerusalem Post.

« Ce n’est pas une grande synagogue, mais elle peut accueillir le quorum de 10 hommes requis pour les services de prière juive publique », a indiqué le fondateur et président de l’Association Mimouna, El Mehdi Boudra, ajoutant que les rouleaux de la Torah et tous les articles religieux ont été offerts par les communautés juives de Fès et de Marrakech.

+ L’ouverture de la nouvelle synagogue bénéficie de la pleine bénédiction royale +

Boudra, cité par le média israélien, a ajouté que « non seulement cette synagogue a été construite pour la première fois dans le monde arabe sur un campus (universitaire) mais qu’elle a également été bâtie à côté d’une nouvelle mosquée dont elle est séparée uniquement par un mur, illustrant ainsi la coexistence vécue au Maroc ».

Il a également souligné que l’ouverture de « la nouvelle synagogue bénéficie de la pleine bénédiction royale », indiquant que SAR le Prince héritier Moulay El Hassan fréquente la branche de l’UM6P à Rabat.

« Le judaïsme marocain fait partie de la société marocaine depuis 2000 ans. Le Maroc est également une terre juive et nous célébrons traditionnellement la diversité du Maroc », a-t-il affirmé, rappelant que « le roi Mohammed VI a restauré 167 cimetières juifs au Maroc au cours des 10 dernières années et plus de 20 synagogues à travers le pays ainsi que le Mellah, l’ancien quartier juif ».

Boudra a, par ailleurs, fait savoir que le président de la communauté juive de Marrakech a donné une mezuzah (un objet de culte juif), qui a été placée à la porte de la synagogue, ajoutant que la première prière a été célébrée dans la synagogue en présence de Juifs de la ville de Marrakech, de Fès et d’invités des Emirats et des États-Unis ainsi que d’étudiants musulmans.

Il a également indiqué que « l’association Mimouna a offert un écran tactile à la synagogue et à l’université afin que les étudiants puissent venir… et découvrir le judaïsme, le judaïsme marocain, et les Juifs au Maroc. Il s’agit donc également d’une source d’informations pour ces étudiants », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le rabbin Abadie a indiqué que « la synagogue sera utilisée comme lieu de prières, de conférences et de rassemblement pour les étudiants juifs en particulier et pour tous les étudiants qui souhaitent participer à ses événements et activités ».

+ Anticipation d’un afflux d’étudiants juifs +

De son côté, Jason Guberman, directeur exécutif de l’American Sephardi Federation, a rappelé que l’UM6P a « récemment conclu plusieurs partenariats de recherche avec des institutions israéliennes et anticipe un afflux d’étudiants juifs ».

Guberman a également souligné que « le professeur Gabriel Malka, juif marocain et directeur de l’Institut UM6P des sciences biologiques, a joué un rôle déterminant dans le projet de la synagogue ».

Magda Haroun, présidente de la communauté juive égyptienne au Caire, a déclaré qu’elle a assisté à l’ouverture de la synagogue parce que « l’expérience marocaine est unique », indiquant qu’elle a été très impressionnée par l’événement.

« Le fait qu’il y ait une synagogue à côté d’une mosquée, signifie qu’elles sont une composante de la société et offre aux jeunes qui n’ont pas eu l’occasion de visiter une synagogue cette expérience », a affirmé Haroun, ajoutant qu’une petite synagogue dans une université est un symbole de l’acceptation de l’autre.

En mars dernier, rappelle le Jerusalem Post, l’UM6P a signé un accord de coopération avec The Technion – Israel Institute of Technology basé à Haïfa.

Article19.ma