Face à la pression de l’Union Européenne (UE) et après des années de réticence, Apple a annoncé, mercredi, le passage de ses iPhones à l’USB-C.

Interrogé par le « Wall Street Journal » lors de l’événement Tech Live, Greg Joswiak, le vice-président d’Apple chargé du marketing, a expliqué que l’entreprise « devait évidemment se conformer à cette décision et n’a pas d’autre choix que de respecter » la nouvelle loi européenne.

Adoptée par le parlement européen, le 04 octobre dernier, cette loi impose à tous les fabricants d’appareils électroniques portables l’adoption d’un chargeur universel, au type USB-C.

Cependant, ce n’est peut-être pas la fin du câble lightning sur les iPhones. M. Joswiak a, dans ce sens, refusé de répondre si la marque à la pomme inclurait le connecteur sur les téléphones vendus en dehors de l’UE, mais a clairement affirmé qu’Apple n’était pas satisfait d’être légalement contraint de faire le switch.

Cette transition vers un chargeur standard et unique entravera l’innovation et entraînera de nombreux déchets électroniques, a-t-il déploré.

Quant aux délais, a poursuivi le responsable, « ce sont les dirigeants de l’UE qui dictent le timing pour les consommateurs européens ». « Je ne vais pas prédire le futur », a-t-il dit.

A rappeler que la société américaine a écopé d’une amende de plus de 19 millions de dollars au Brésil pour la vente d’iPhones sans chargeur, sachant que plusieurs pays, dont les Etats-Unis, étudient l’implémentation de normes de chargeur universel pour réduire les e-déchets.

La transition des iPhones vers le USB-C devient alors une évidence, selon plusieurs observateurs. (MAP)

Article19.ma