L’Agence spatiale européenne et Ariane Group ont annoncé un nouveau report du premier vol d’Ariane 6, de début 2023 jusqu’à au moins le dernier trimestre de l’année, sans plus de détails sur les motifs réels de ce report.

Le premier vol du nouveau lanceur européen était initialement prévu en juillet 2020. Le directeur du transport spatial à l’Agence spatiale européenne, Daniel Neuenschwander, avait évoqué il y a quelques semaines des difficultés rencontrées dans le développement d’Ariane 6, faisant savoir que la fusée doit être modernisée avec des performances améliorées de 20 % pour les lancements en orbite basse.

Ce nouveau report, additionné à l’arrêt de la coopération spatiale entre l’Europe et la Russie, qui la prive de l’utilisation du Soyouz, et la fin de l’aventure d’Ariane 5, met à mal l’autonomie de l’Europe en matière d’accès à l’espace.

Dès avril 2023, elle n’aura plus de lanceur en service capable d’atteindre l’orbite géostationnaire, à près de 36.000 km de la Terre, le lancement des trois dernières Ariane étant programmé entre mi-décembre 2022 et avril 2023.

Article19.ma