Le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mehdi Bensaid, a adressé une demande à la Chambre des représentants en vue de réunir la commission parlementaire concernée pour l’adoption d’un décret-loi prorogeant d’un an le mandat des membres du Conseil national de la presse (CNP), qui devrait être approuvée par le Conseil de gouvernement, prévu ce jeudi 29 septembre.

Selon le site alyaoum24, le gouvernement envisage de proroger la durée du mandat du CNP, qui expire mercredi prochain, alors que la date de son renouvellement n’a pas encore été fixé.

+ Le prétexte : « l’incapacité du Conseil d’organiser les élections de ses nouveaux membres en temps voulu » +

Publicité

La même source a indiqué que l’exécutif s’attend à ce que parlement approuve le projet de décret-loi, lundi prochain, et que sa publication au Bulletin officiel interviendra le lendemain (mardi), avant l’expiration du mandat du CNP le surlendemain (mercredi).

Le Secrétariat général du gouvernement s’est basé, dans la formulation du décret-loi, sur l’article 81 de la Constitution, en proposant de proroger le mandat des membres du CNP jusqu’au 4 octobre 2023.

Le projet de décret souligne que la prorogation d’un an du mandat du CNP fait suite à « l’incapacité du conseil d’organiser les élections de ses nouveaux membres en temps voulu, en particulier des représentants des journalistes professionnels et des représentants des éditeurs de journaux ».

Selon alyaoum24, les avis divergent au sein du conseil, entre ceux qui appellent à la prorogation du mandat des membres du CNP sans tenir d’élections et ceux qui estiment que la prorogation est « une procédure illégale ».

Pour rappel, le texte portant création du CNP stipule dans son article 6 que « le mandat des membres du CNP est de quatre ans renouvelable une seule fois ».

Article19.ma