Une grotte funéraire cananéenne datant d’environ 3 300 ans a été découverte sur une plage de la Méditerranée dans le centre d’Israël, a déclaré dimanche l’Autorité israélienne des antiquités (IAA).

La grotte, de forme carrée, soutenue par un pilier au centre du plafond, se trouve dans l’ancienne ville portuaire de Yavne-Yam et a été mise au jour lors de travaux dans le parc national de Palmachim Beach, au sud de Tel-Aviv, a indiqué l’IAA.

Des poteries entières et des récipients en bronze ont été découverts sur le sol de la grotte, à l’endroit même où ils étaient déposés lors de l’ancienne cérémonie d’inhumation.

Les récipients de différentes formes comprennent des bols profonds et peu profonds, dont certains sont peints en rouge, des calices sur pied, des marmites, des cruches et des bougies en argile qui contenaient de l’huile pour l’éclairage.

+ « Les découvertes dans la grotte remontent à la fin de l’âge du bronze » +

Selon les archéologues de l’IAA, certaines de ces jarres ont été produites sur les côtes du Liban, de la Syrie et de Chypre, notamment dans les régions de Tyr, Sidon et Ugarit.

De tels vases ont été apportés en grandes quantités, couramment utilisés pour des objets funéraires.

À côté des cruches, de petits récipients de stockage ont été trouvés, principalement des flacons et des cruches, qui étaient destinés à stocker et à échanger des matériaux précieux en petites quantités. Des pointes de flèches ont également été trouvées sur le site.

Les découvertes dans la grotte remontent à la fin de l’âge du bronze, alors qu’une administration égyptienne existait dans l’ancien Israël depuis l’époque du pharaon Ramsès II, ce qui permettait des conditions sûres pour un commerce à grande échelle, ont conclu les archéologues.

Article19.ma