Les trois régions de Casablanca-Settat, Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont créé 59% du Produit intérieur brut (PIB) national (aux prix courants) au titre de l’année 2020, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

En pole position, Casablanca-Settat a créé 32,2% de la richesse nationale, tandis que Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont contribué respectivement à hauteur de 15,9% et 10,9%, précise le HCP dans une note d’information relative aux comptes régionaux de l’année 2020. Cinq régions ont généré 32,7% du PIB, à savoir, Marrakech-Safi avec 7,9%, Fès-Meknès (7,7%), Souss-Massa (6,5%), Béni Mellal-Khénifra (5,4%) et l’Oriental (5,2%).

Les régions de Drâa-Tafilalet et les trois régions du sud n’ont contribué qu’à hauteur de 8,1% à la création de PIB en valeur, avec 3,2% et 4,9% respectivement. Dans ces conditions, les disparités quant à la création de la richesse entre les régions ont diminué, relève le HCP, notant que l’écart absolu moyen (la moyenne des écarts absolus entre le PIB des différentes régions et le PIB régional moyen) est passé de 70,8 milliards de dirhams (MMDH) en 2019 à 65,5 MMDH en 2020.

Article19.ma