L’Allemagne lance, mercredi, une ligne ferroviaire fonctionnant entièrement à l’hydrogène, une « première mondiale » et un pas vers la décarbonation du rail, rapporte la presse locale.

Une flotte de quatorze trains, fournis par le Français Alstom à la région de Basse-Saxe (nord), va remplacer les actuelles locomotives diesel sur la centaine de kilomètres de la ligne reliant les villes de Cuxhaven, Bremerhaven, Bremervörde et Buxtehud, non loin de Hambourg.

Les trains à hydrogène constituent une piste privilégiée pour réduire les émission de CO2, et remplacer le diesel qui alimente encore 20% des trajets en Allemagne.

(STOLLARZ / AFP)

Ils mélangent de l’hydrogène embarqué à bord avec de l’oxygène présent dans l’air ambiant, grâce à une pile à combustible installée dans la toiture. Celle-ci produit l’électricité nécessaire à la traction de la rame.

Des essais commerciaux ont été menés depuis 2018 sur cette ligne avec la circulation régulière de deux trains à hydrogène. C’est désormais toute la flotte qui adopte cette technologie.

Selon l’institut de recherche français IFP, spécialisé sur les questions énergétiques, l’hydrogène est actuellement « issu à 95% de la transformation d’énergies fossiles, dont pour près de la moitié à partir du gaz naturel ».

Article19.ma