Un grand ptérosaure azhdarchidé a été découvert récemment près de Khouribga dans les dépôts phosphatés bassin d’Oulad Abdoun, datés du Maastrichtien supérieur (environ entre 70 et 66 millions d’années).

Selon le site Lyell Collection, les restes fossiles se composent de cinq vertèbres cervicales alignés d’un seul individu. Ils ressemblent à celles des azhdarchidés Quetzalcoatlus et Azhdarcho en ce qu’elles sont allongées, avec des épines neurales résiduelles, des tubercules prézygapophysaires, une paire de sillons ventraux près des prézygapophyses et sans foramina pneumatique sur les surfaces latérales des centra.

+ L’envergure des ailes du Phosphatodraco serait environ de 5 mètres +

Le ptérosaure marocain est rattaché à un nouveau genre et une nouvelle espèce d’Azhdarchidae : le Phosphatodraco mauritanicus gen. et sp.nov. Il se caractérise principalement par une très longue vertèbres cervicale n°8, portant une épine neurale proéminente située très en arrière.

Sur la base de comparaisons avec les vertèbres azhdarchidés, l’envergure estimée des ailes du Phosphatodraco serait environ de 5 m.

Cette découverte fournit la première occurrence d’azhdarchidés du Crétacé supérieur en Afrique du Nord, souligne lyellcollectin.org, précisant que le Phosphatodraco est l’un des rares azhdarchidés découverts avec un cou relativement complet et l’un des derniers ptérosaures connus, à peu près contemporains de Quetzalcoatlus.

Article19.ma