Au Maroc, le taux de chômage est passé de 12,8% à 11,2% (-1,6 point) entre les deuxièmes trimestres de 2021 et de 2022, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Ce taux est passé de 18,2% à 15,5% en milieu urbain (-2,7 points) et de 4,8% à 4,2% en milieu rural (-0,6 point), indique le HCP qui vient de publier une note d’information relative à la situation du marché du travail au deuxième trimestre de 2022 (T2-2022).

La baisse du chômage a concerné l’ensemble des catégories de la population, note la même source. Il a baissé de 2 points pour les hommes, passant de 11,9% à 9,9%, et de 0,8 point pour les femmes, de 15,9% à 15,1%. Il a également enregistré une baisse de 2,4 points parmi les diplômés, passant de 20,4% à 18%, et de 1,4 point parmi les non diplômés, de 5% à 3,6%.

La baisse du taux de chômage a concerné toutes les tranches d’âge, poursuit le HCP, notant qu’elle est plus prononcée parmi les personnes âgées de 25 à 34 ans (-2,2 points), passant de 20,9% à 18,7% et plus faible parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (-0,6 point), passant de 30,8% à 30,2%. Ladite note fait ressortir qu’entre le deuxième trimestre de 2021 et celui de 2022, le nombre de chômeurs a baissé de 218.000 personnes, passant de 1.605.000 à 1.387.000 chômeurs, ce qui correspond à une baisse de 14%, résultant d’une diminution de 182.000 chômeurs en milieu urbain et de 36.000 en milieu rural.

S’agissant du volume du sous-emploi, il a connu une baisse, durant la même période, de 999.000 à 939.000 personnes, de 551.000 à 500.000 dans les villes et de 448.000 à 439.000 à la campagne. Le taux de sous-emploi est ainsi passé, au niveau national, de 9,2% à 8,5%, de 8,9% à 7,7% en milieu urbain et de 9,5% à 9,6% en milieu rural.

Article19.ma