Les toutes premières images et données captées par le télescope spatial James Webb seront dévoilées mardi matin, a annoncé l’agence spatiale américaine NASA.

L’une des observations les plus attendues est le dévoilement de l’image la plus profonde jamais prise de l’Univers, indique-t-on. Un tel exploit promet de surpasser le record établi par Hubble avec son champ ultra-profond qui avait révolutionné l’astronomie en 2004.

« Le télescope spatial James Webb de la NASA, un partenariat avec l’ESA (Agence spatiale européenne) et l’ASC (Agence spatiale canadienne), révélera bientôt des vues détaillées et sans précédent de l’univers, avec la publication prochaine de ses premières images en couleur et données spectroscopiques », a indiqué la NASA dans un communiqué.

+ « On a très hâte! » +

La qualité de ces observations révélera, selon la même source, les capacités scientifiques exceptionnelles des instruments de cet outil technologique.

« On a très hâte! Des gens à la NASA ont affirmé que les images leur ont fait monter les larmes aux yeux, donc nos attentes sont vraiment hautes », affirme Nathalie Ouellette, scientifique chargée des communications pour James Webb au Canada, et coordonnatrice de l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx), citée par le site Radio Canada.

Les premiers résultats seront dévoilés lors d’une conférence de presse qui se tiendra au centre de vol spatial Goddard de la NASA près de Washington.

+ James Webb est capable de regarder plus loin dans l’Univers que tous les autres télescopes +

L’événement sera suivi à travers le monde par les équipes de recherche en astrophysique et les amateurs d’astronomie. Quelques cibles des observations initiales plus tôt cette semaine, dont une image d’étoiles et de galaxies qui donne un aperçu de la puissance de l’observatoire spatial.

Parmi les images figure une exoplanète qui s’appelle WASP-96. Son spectre devrait fournir des informations essentielles sur les éléments chimiques et moléculaires de son atmosphère. Il pourrait aussi permettre de comprendre comment une planète s’est formée, mais aussi de savoir si elle abrite des éléments révélateurs de la présence de vie.

Le télescope James Webb est capable de regarder plus loin dans l’Univers que tous les autres télescopes grâce à son immense miroir principal et à ses quatre instruments percevant les signaux infrarouges, ce qui lui permet de percer les nuages de poussière.

Article19.ma