Docteur Mouad Merabet, coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, a affirmé lors de son passage de l’“Info Soir”, sur la chaîne de télévision nationale 2M, la progression des cas de contaminations au Covid-19 au Maroc, faisant état d’une hausse des cas de Covid-19 grave.

« Le Maroc en est à sa quatrième vague de transmission communautaire et deuxième vague d’Omicron, dominée par le sous-variant BA5 avec une proportion du sous-variant BA2 », a affirmé le Dr Merabet. « Nous sommes au pic, ou nous nous en approchons », a-t-il précisé.

Selon un article de Medias24, en termes de positivité, la situation est similaire à la première vague Omicron survenue en janvier dernier, bien que le nombre de cas ne reflète pas totalement la réalité en raison d’un testing plus bas, le taux de positivité reste toutefois le meilleur indicateur, sachant que “la positivité maximale atteint 40% dans certaines régions”.

+ Les cas de Covid-19 grave sont en augmentation +

D’autre part, dans les grandes agglomérations, la positivité commence à stagner, ce qui est « rassurant », selon le même responsable. En revanche, les cas de Covid-19 grave sont en augmentation, a noté Dr Merabet.

Et d’ajouter que : « En effet, du point de vue médical, la Covid-19 grave a changé : durant la vague Delta, il s’agissait d’atteinte pulmonaire qui dépassait les 50% à 60%. Actuellement, il s’agit plutôt de décompensation de comorbidité causée par le Covid ».

A l’approche de l’Aïd et de la saison estivale, la responsabilité individuelle est de mise, à travers le respect des mesures de distanciation, mais aussi l’adhésion à la vaccination, notamment pour les personnes vulnérables, a insisté le Dr Merabet.

Article19.ma