Événement. L’Espagne a commencé en ce début de semaine, pour la première fois, à acheminer du gaz vers le Maroc à travers le Gazoduc Maghreb, a rapporté le journal électronique espagnol El Periódico de la Energía.

Selon la même source, un méthanier mobilisé par le Maroc a déchargé dimanche dernier sa cargaison dans une usine de regazéification espagnole. Lundi après-midi, la cargaison, «d’une quantité d’environ 5.900 Nm3/h», a été injectée dans le gazoduc – – en sens inverse – – à destination du Maroc.

Des sources gouvernementales espagnoles ont confirmé ces données à El Periodico de la Energia : «Sur la base de relations commerciales et de bon voisinage, nous avons assisté ce mardi à la première expédition par le GME de gaz précédemment acheté par le Maroc sur les marchés internationaux et déchargé dans une usine de regazéification espagnole».

[España comienza a exportar gas a Marruecos. Un pequeño metanero descargó el domingo y desde esta tarde ya se está enviando gas a Marruecos] « El Periódico »

Par ailleurs, le site a consulté le plan d’opération d’Enagas dans les différentes usines de regazéification espagnoles, constatant que deux navires ont été déchargés dimanche dernier aux terminaux de Huelva et de Carthagène.

Citant des sources au ministère de la Transition écologique et du Défi démographique, le site précise que «l’interconnexion fonctionnera avec les règles techniques de l’UE, à l’image de celles reliant l’Espagne au Portugal et à la France».

Pour sécuriser ses besoins en gaz naturel après la rupture, fin octobre 2021, du contrat avec l’algérien Sonatrach, le scénario retenu par le gouvernement marocain consiste à acquérir du GNL sur le marché international, le décharger à travers des méthaniers dans un port espagnol, puis dans une usine de regazéification de la péninsule ibérique avant de l’injecter dans le GME pour atteindre les deux stations thermiques fonctionnant au gaz naturel, ajoute la même source.

Article19.ma