Inédit. Après avoir été interdits d’entrée en Algérie afin de couvrir les 19èmes Jeux Méditerranéens, le groupe de journalistes partis de Casablanca sont de retour au royaume, via Tunis ce jeudi, indignés et scandalisés.

Pour rappel, les neufs jeunes journalistes sportifs marocains ont été bloqués à l’aéroport d’Oran pendant plus de 24 heures, faute d’être autorisés par la police algérienne des frontières à entrer en territoire algérien, selon le site arabophone hesport.com.

Ces reporters ont été dépêchés par les médias marocains pour couvrir les jeux méditerranéens ont été surpris, à leur arrivée à l’aéroport mercredi à 18 heures, par la police algérienne qui leur a signifié que leurs noms ne figuraient pas sur la liste des journalistes accrédités pour la couverture de cet événement prévu du 25 juin au 5 juillet à Oran.

Les responsables sécuritaires algériens ont demandé aux journalistes marocains de contacter le Comité olympique marocain pour se faire accréditer, alors que la procédure de leur accréditation avait déjà été effectuée et que leurs noms avaient aussi été communiqués aux autorités algériennes concernées avant leur départ du Maroc.

In fine, les reporters marocains ont découvert que « de hauts responsables » à Alger ont refusé leur accès au territoire algérien, afin de couvrir les Jeux Méditerranéens, et ce, sans donner une explication à cette interdiction injustifiée, affirme-t-on.

Article19.ma