La start-up nigériane de technologie automobile Autochek a annoncé mercredi avoir racheté la société marocaine Kifal Auto pour accélérer son expansion en Afrique du Nord.

Selon le site nigérian d’information TechCabal, cette annonce intervient environ 7 mois après l’acquisition des opérations ougandaises et kenyanes de Cheki, un marché automobile en ligne, par Autochek qui avait initialement acquis Cheki Nigeria, en 2020.

La startup marocaine Kifal Auto a été fondée, en 2019, par Nizar Abdallaoui Maane, ancien consultant de BNP Paribas, pour faciliter le processus d’achat et de vente de voitures au Maroc pour ce qui est de l’accès au financement, aux garanties, à l’assurance et à d’autres services. Elle a été la première à être acceptée dans la cohorte inaugurale du programme d’accompagnement « 212 Founders » de CDG Invest qui a pour but de financer et de soutenir les startups de classe mondiale liées au Maroc et à l’Afrique.

+ Kifal Auto, “un partenaire de confiance au Maroc” +

Le Maroc est l’un des marchés automobiles les plus développés d’Afrique, souligne le site nigérian, rappelant qu’en 2021, les ventes de voitures ont dépassé les 160.000 unités avec plus de 220.000 emplois directs créés. L’industrie automobile devrait également contribuer à hauteur de 24% au PIB marocain d’ici 2022.

Le cabinet « Mordor Intelligence » a évalué à 4 milliards de dollars en 2021 le marché automobile marocain qui devrait atteindre une valeur de 5,5 milliards de dollars d’ici 2027 en enregistrant un taux de croissance annuel composé (TCAC) d’environ 6% au cours de la période de prévision.

Cette expansion du marché automobile au Maroc est le résultat de politiques de développements et d’investissements dans les infrastructures, souligne Techcabal, relevant que le Maroc abrite un pôle technologique innovant alimenté par un écosystème de startups florissant – Kifal Auto étant l’un d’entre eux – qui propose une large gamme de solutions pour soutenir l’industrie automobile.

Kifal Auto est devenu un partenaire de confiance pour les particuliers et les organisations au Maroc en raison de ses processus transparents, sécurisés et rentables, précise la même source.

+ Autocheck dispose de partenariats avec 1.500 concessionnaires +

« Avec cette acquisition, Autochek est dans une position unique pour exploiter l’innovation qui sous-tend l’écosystème automobile florissant du Maroc, présenter ses solutions leaders sur le marché pour relever divers défis tout au long de la chaîne de valeur et intégrer davantage l’industrie automobile panafricaine afin de créer une valeur partagée pour les consommateurs, les fabricants, les institutions financières et les autres parties prenantes », a déclaré la société nigériane dans un communiqué.

La société Autochek a également indiqué qu’elle préparait l’infrastructure financière pour stimuler la pénétration du financement automobile à travers l’Afrique, alimentée par un moteur d’analyse de données qui permet aux institutions financières d’offrir plus facilement des crédits aux consommateurs.

Autocheck est présente en Afrique de l’Ouest (Nigeria, Ghana, Côte d’Ivoire), en Afrique de l’Est (Kenya et Ouganda) et aujourd’hui en Afrique du Nord (Maroc). Elle dispose de partenariats avec 1.500 concessionnaires et ateliers sur ces marchés, et plus de 70 partenaires bancaires, dont Access Bank, Ecobank, UBA, Bank of Africa et NCBA Bank.

+ « Provoquer des changements positifs dans l’industrie automobile au Maroc » +

Commentant l’acquisition, Etop Ikpe, PDG et co-fondateur d’Autochek, a affirmé: « Dès ma première interaction avec Nizar et son équipe chez Kifal Auto, j’ai été tellement impressionné par leur passion pour la fourniture de solutions efficaces et leur engagement envers l’innovation. Ils ont construit une excellente plateforme, et nous sommes ravis de les avoir à bord d’Autochek pour soutenir le travail que nous faisons en vue d’améliorer la proposition de valeur du financement automobile en Afrique ».

Selon Autocheck, Nizar et l’équipe de Kifal Auto rejoindront l’entreprise et continueront d’explorer de nouvelles opportunités pour fournir des solutions afin de provoquer des changements positifs dans l’industrie automobile au Maroc et au-delà.

« Je suis depuis longtemps un admirateur du travail réalisé par Autochek pour améliorer les expériences dans la chaîne de valeur automobile africaine. Il y a tellement de choses que nous pouvons apprendre les uns des autres, et j’ai hâte d’apporter mon expérience et mon expertise pour offrir plus d’innovations révolutionnaires au Maroc et au-delà », a fait savoir Maane.

Et d’ajouter: « dans notre industrie, et en particulier dans un contexte africain, il est tout à fait logique de continuer à grandir avec un grand acteur. Le Maroc est une porte d’entrée vers l’Afrique du Nord, et je suis convaincu que nous pouvons développer… et accélérer la transformation à tous les niveaux ».

Article19.ma