En Italie, la cour d’assises d’Udine, située dans la région autonome du Frioul-Vénétie Julienne, a condamné cette semaine deux jeunes Marocains, accusés du meurtre d’une ressortissante italienne, à une peine maximale, a rapporté fdesouche.com

Les deux hommes marocains, Wail Boulaied (22 ans) et Mohammed Rabih (23 ans) ont été reconnus « coupables du meurtre de Marcella Boraso, tuée à son domicile à Portogruaro, dans la nuit du 21 au 22 juillet 2020 », selon la chaîne de télévision privée locale Telefriuli.

Le jugement de la cour a été plus sévère pour Boulaied, pour qui le ministère public n’avait requis que 30 ans de prison, sachant que l’accusé avait «avoué» le crime pour coopérer avec les autorités.

+ Torturée avec un couteau puis tuée avec un marteau… +

«Les juges ont considéré les circonstances aggravantes prévalant sur les circonstances atténuantes et ont ordonné que l’indemnisation de la partie civile soit décidée au civil, souligne la même source.

Telefriuli rappelle que ce qui s’est passé à Via della Croce Rossa à Portogruaro était « un crime particulièrement odieux », la victime a d’abord été torturée avec un couteau puis tuée dans la salle de bain avec un marteau.

Apres le meurtre, l’appartement de la femme, dans lequel des objets ont été volés, a été incendié, ajoute la même source.

Par ailleurs, le défense de Wail Boulaied avait demandé la peine minimale, quant à Mohammed Rabih, qui s’est toujours dit sans lien avec le meurtre, ses avocats avaient demandé l’acquittement et, à titre subsidiaire, la déqualification de complicité de meurtre.

Article19.ma