Le ministère espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a annoncé jeudi que les frontières terrestres des villes occupées de Sebta et Melillia seront rouvertes mardi prochain, 17 mai, a rapporté le journal espagnol El Pais.

Toutefois, selon la même source, l’ouverture ne sera pas complète à partir de mardi prochain mais se fera progressivement, les postes d’El Tarajal à Sebta, et de Beni Enzar à Melillia seront ainsi rouvertes uniquement aux citoyens et résidents de l’Union européenne et aux personnes autorisées à circuler dans l’espace Schengen.

Puis dans une deuxième étape, à partir du 31 mai, seront autorisés à entrer dans les deux villes les travailleurs frontaliers légalement reconnus et ceux qui ont obtenu un visa spécifique.

Selon le journal, Grande-Marlaska a indiqué que les négociations entre le Maroc et l’Espagne se poursuivront dans les prochaines semaines pour déterminer « les catégories de personnes et de biens qui pourront entrer à Sebta et Melillia ».

Fermées depuis deux ans en raison de la pandémie de Covid-19 et de la crise diplomatique que Madrid et Rabat ont récemment dépassée, les frontières terrestres de Sebta et Melillia devaient rouvrir samedi 30 avril, mais leur fermeture a été prolongée de quinze jours afin que soient conclues « les conditions de réouverture progressive et ordonnée des postes frontières à l’entrée et à la sortie » des deux villes, selon les autorités espagnoles.

Article19.ma