Le membre du conseil de la ville de Settat, qui provoqué le chaos lors d’une réunion du conseil, a été déféré lundi devant le Procureur du Roi près le Tribunal de Première Instance, sur la base d’instructions du Parquet et des investigations de la police judiciaire.

Le conseiller en question était apparu dans une vidéo sur Youtube agressant physiquement un de ses collègues et cassant le mobilier lors de l’une des dernières sessions du conseil.

L’objet de la plainte porte sur le vandalisme de biens publics, a rapporté alyaoum24, indiquant que le gouverneur de la province de Settat avait demandé des explications au mis en cause dans le cadre de la procédure de sa mise à l’écart.

Le conseiller en question faisait, par ailleurs, l’objet d’une autre plainte pour avoir refusé d’appliquer la décision de démolition d’une construction illégale par ajout d’un étage résidentiel datant de 2020, en plus d’une troisième plainte déposée par le conseiller qu’il avait frappé par un amplificateur de son le jour de la fameuse session du Conseil.

Les investigations menées par l’administration territoriale ont montré que les troubles causés par le conseiller était le troisième du genre sans que l’autorité intervienne pour faire respecter la loi. Une première fois, lors de l’élection des dirigenats du Conseil, la deuxième fois, lorsqu’il a empêché le représentant du ministère de la Santé de faire un exposé devant le Conseil, et cette fois en vandalisant les biens de la commune et en agressant un de ses collègues conseillers.

Article19.ma