Par Dr Jaouad Mabrouki.


Pourquoi avancer l’heure durant toute l’année sauf au mois de ramadan ?

L’horaire biologique du cerveau ne supporte pas ce yoyo horaire, car ceci le perturbe et l’oblige à s’adapter à un horairecontre nature.

Notre cerveau est programmé pour se réveiller avec le lever de soleil et dormir après le coucher de soleil. Les sécrétionshormonales cérébrales se font en fonction du rythmenycthéméral. Ces mêmes glandes cérébrales se chargent de l’équilibre du reste des grandes endocriniennes du corps.

Une des conséquences la plus grave de ce yoyo horaire est le trouble de l’humeur, soit une dépression soit à l’inverse une manie. Et là nous ne faisons plus aucune économie au niveau des ressources humaines, au contraire nous observons des grandes pertes.

Ce yoyo horaire est justifié par l’économie des énergies. Cette économie vorace n’est-elle pas la raison de la misère du monde ainsi que des guerres ?

Admettons que ce yoyo horaire est efficace pour la santé de l’économie, mais qu’en est-il pour la pratique religieuse ? Reculer d’une heure durant le mois de ramadan, n’est-il pasparadoxal ?

Je me pose alors deux questions :

1- Reculer d’une heure n’est-il pas un retour au gaspillage de l’économie ? Les marocains gagnent-ilsbeaucoup plus d’argent pendant ramadan et subitement ils s’enrichissent par la baraka de Dieu ? Ou bien, serait-il que l’état se retrouve pendant ramadan avec un excédent des bénéfices et se permet alors de ne pas faire économie pendant 30 jours par an ? Ou peut-êtrele gouvernement subventionne les gaspillages du mois de ramadan (aumône ou sadaka pour les croyants, ce qui explique le luxe de la consommation des marocains pendant 30 jours par an ?
2- Reculer d’une heure n’est il pas une façon de tromper le mois de ramadan et de jeuner une heure de moins en bénéficiant d’une heure de sommeil de plus, une heure d’économie de la faim par jour ? Ne s’agit-il pas d’une contradiction avec les principes de la foi ? Gaspiller de l’énergie et de l’argent n’est-il pas contradictoire avec les objectifs de ramadan ?

Pour être dans l’esprit de la foi et des sacrificesspirituelles du mois de ramadan, ne fallait-il pas avancer l’heure de 60 ou 120 minutes, pendant le mois sacré, pour moins de gaspillage des ressources naturelles et renforcer positivement la spiritualité des croyants, à moins qu’il ne s’agisse d’un simple mois d’exercice de la faim ?

*Dr Jaouad Mabrouki, Psychiatre, psychanalyste de la société marocaine.

Article19.ma