La société espagnole Lantania a remporté le contrat de construction d’une station de traitement des eaux usées dans la ville de Salé, a rapporté le site Afrik 21.

La même source a indiqué que Lantania collaborera avec la société Atner, basée à Rabat, pour la réalisation de ce projet de traitement des eaux usées, ajoutant que la société espagnole a été choisie par la Redal, qui gère la distribution d’électricité, d’eau potable et d’assainissement à Rabat, Salé et Skhirat-Témara.

Selon Afrik 21, Lantania consacrera un budget de 8,9 millions d’euros pour construire la future station qui aura une capacité de traitement de 10.000 m3 d’eaux usées par jour.

Publicité

+ Réduire la pollution des cours d’eau et éviter la disparition de la biodiversité aquatique +

Les effluents collectés de 75.000 personnes seront ainsi redirigés vers la station d’épuration de Salé via un nouvel émissaire avant de subir un traitement par aération biologique prolongée et l’élimination des nutriments, de l’azote et du phosphore.

Lantania dotera également l’usine d’équipements de traitement tertiaire des eaux usées en phase finale.

Les eaux usées traitées par la future station seront restituées à la nature, réduisant la pollution des cours d’eau et évitant la disparition de la biodiversité aquatique.

Lantania collabore sur ce projet d’assainissement avec Atner, une entreprise marocaine spécialisée dans le traitement de l’eau et des eaux usées.

Les deux partenaires disposent de 18 mois pour réaliser le projet, à compter de la date de début des travaux.

Pour rappel, le Maroc prévoit de réaliser le traitement de 100 millions de m3 des eaux usées par an d’ici 2027. A l’horizon 2050, ce volume devrait passer à près de 340 millions de m3 par an, soit un taux de 80% de traitement des eaux usées du pays.

Article19.ma