Vidéo / Coopération – L’Agence Française de Développement célèbre ses 30 ans au Maroc

Dans le cadre de la célébration des 30 ans de l’Agence Française de Développement (AFD) au Maroc, Mihoub Mezouaghi, Directeur de l’Agence au Maroc, accompagné de Hélène Le Gal, Ambassadrice de France au Maroc, a présenté, à Rabat, ce lundi 31 janvier, le bilan 2021 des activités du groupe au Maroc.

M. Mezouaghi a rappelé que lors de la 14e Rencontre à Haut Niveau entre le Maroc et la France, qui s’est réunie à Paris en décembre 2017, l’AFD s’est engagée à investir “2 milliards d’euros sur la période 2017-2021”, cet engagement maintenant dépassé le Royaume du Maroc au rang de premier partenaire de l’AFD dans le monde”.

+ L’AFD écrit avec le Maroc, depuis 1992, une page importante de son histoire +

En 1992, il y a 30 ans, l’AFD ouvrait une représentation à Rabat. Depuis lors, aux côtés et au service de ses partenaires marocains, l’AFD a mobilisé 7,6 milliards d’euros de financement, de l’expertise, des partenariats pour co-construire des réponses aux enjeux du pays, selon un communiqué rendu public et dont Article19.ma a obtenu une copie.

L’AFD a évolué durant ces trente années ; soutenant les grands projets dans les secteurs de l’eau, de l’énergie, du transport, de l’agriculture, puis s’ouvrant au soutien aux politiques publiques, dans le domaine de l’éducation et de l’emploi, de la gouvernance, et plus récemment en appui aux initiatives innovantes en matière d’industries culturelles et créatives ou dans le domaine du sport, souligne le communiqué.

L’Agence accompagne aujourd’hui le Royaume dans sa transition vers un modèle de développement plus inclusif et sobre en carbone. Sur la période 2017 et 2021, l’AFD a dépassé les objectifs qui lui avaient été fixés, et atteint 2,2 milliards d’euros d’engagements, en hausse de 74% par rapport à la période précédente (2012-2016). Le Maroc demeure ainsi le premier partenaire de l’AFD, sur 120 pays d’intervention, affirme-t-on.

+ Le groupe AFD met à la disposition de ses partenaires marocains une large palette d’outils pour inventer ensemble des solutions de développement +

Le groupe AFD déploie une large palette d’instruments financiers, de partenariat et d’accompagnement, incluant l’activité de ses filiales PROPARCO, dédiée au financement du secteur privé, et Expertise France, en charge de l’appui technique.

Son activité se traduit non seulement par des prêts, à l’Etat, aux entreprises et banques publiques, au secteur privé, mais également par des subventions qui soutiennent des actions de renforcement de capacité, d’expertise ou d’études. L’AFD mobilise également au service du Maroc des financements extérieurs, auprès de partenaires comme l’Union européenne ou le Fonds vert, pour accroître l’effet de levier de ses interventions au service des politiques publiques. Elle accompagne des opérations d’envergure, mobilisant des cofinancements avec les banques de développement européennes ou multilatérales.

Ainsi, sur la période 2017-2021, 55% de l’activité de l’AFD a été constituée de prêts au Royaume, soit 1,2 milliards d’euros, et 41% de prêts aux entreprises publiques, soit 900 millions d’euros. Les financements alloués à la société civile se sont élevés à plus de 9 millions d’euros.

L’activité de PROPARCO en appui au secteur privé a atteint 106 millions d’euros, et les projets d’appui technique déployés par Expertise France, 30 millions d’euros.

+ Ces projets sont porteurs d’impacts pour les Marocaines et Marocains +

Au total, ce sont plus de 150 projets qui ont été financés par le Groupe AFD depuis 2010, pour l’accès à l’eau, l’assainissement et l’énergie, dans les secteurs sociaux, l’agriculture et la biodiversité, les transports, l’économie sociale et solidaire, ou en faveur de l’égalité de Genre.

Fin 2021, les projets accompagnés par le Groupe AFD ont notamment permis de réaliser :

  • La scolarisation de 31 000 élèves dont 14 000 filles
  • L’insertion professionnelle de 95% des jeunes formés au sein des Instituts en Gestion Déléguée
  • L’économie d’1 million de tonnes d’émissions carbone
  • L’accès à un service d’assainissement durable à 240 000 personnes
  • La mise en service de Tramway à Rabat et Casablanca pour 1 million d’usagers (dont 44% de femmes)

Plus récemment, l’AFD a diversifié son offre en appuyant le Royaume sur des projets innovants comme la mise en œuvre d’un dispositif de Startups d’État au sein de l’administration marocaine, l’appui la Fondation Nationale des Musées du Maroc (FNM), à travers un programme panafricain de renforcement des capacités et d’échange d’expériences dans les métiers des musées et du patrimoine ou encore dans le domaine du Sport avec le programme pédagogique « Basketball Experience », opération pilote à l’échelle de l’Afrique, co-pilotée avec la NBA, au sein de la ville nouvelle de Zenata.

+ L’activité de l’AFD en 2021 atteint un niveau historique, à 610 millions d’euros d’engagement, et confirme le positionnement du groupe AFD en appui aux réformes clés du Royaume +

L’année 2021 a vu l’octroi de projets structurants. L’AFD soutient la réforme de la protection sociale du Royaume, qui réduira les inégalités dans l’accès aux soins de santé en accompagnant l’intégration de 22 millions de personnes supplémentaires dans le régime d’Assurance Maladie Obligatoire.

Elle accompagne la stratégie nationale « Forêts du Maroc 2020-2030 » dont l’objectif est de préserver et renforcer les services écosystémiques de la forêt et des parcs nationaux tout en développant l’emploi local (écotourisme, agroforesterie). L’Agence a également renforcé son accompagnement à la mise en place d’une budgétisation sensible au genre, politique structurante en faveur de l’égalité.

Près de 92% de ses engagements en 2021 ont présenté un cobénéfice climat (soit 559 millions d’euros), c’est-à-dire qu’ils auront un impact favorable sur la lutte contre le changement climatique, dont 60% pour l’adaptation et 40% pour l’atténuation.

Le tiers de ses engagements 2021 soutient les secteurs sociaux et la lutte contre les inégalités sociales.

+ Un nouveau cycle stratégique à l’aune du Nouveau Modèle de développement +

L’AFD ouvre un nouveau cycle stratégique sur la période 2022-2026. Le Groupe AFD mobilisera ses outils financiers et d’accompagnement, ainsi que ses filiales Proparco et Expertise France, pour soutenir le Nouveau modèle de Développement du Royaume. La nouvelle stratégie reposera sur 4 axes stratégiques :

  • Une relance par l’investissement privé et l’initiative entrepreneuriale
  • Inclusion socioéconomique des jeunes et des femmes par le développement humain
  • La décarbonation de l’économie
  • La résilience écologie et sociale des territoires

« Un « monde en commun », c’est la devise que s’est choisie l’AFD, une devise qui représente une institution tournée vers les autres, vers ses partenaires, œuvrant pour un monde plus juste et plus durable. Le monde en commun rappelle que nos destins sont liés et c’est ce lien que nous célébrons aujourd’hui, Maroc et France », Mme Hélène Le Gal.

« Au-delà des chiffres, ce sont les dynamiques et les acquis de cette histoire que nous partageons depuis 30 ans qui comptent. Ce sont d’abord des réalisations concrètes avec nos partenaires marocains dont l’objectif est la recherche d’impacts, économiques, sociaux et environnementaux. C’est ensuite une convergence et un alignement sur les enjeux globaux, en particulier la lutte contre le changement climatique. Et enfin, c’est tout simplement une expérience humaine, qui nous a permis d’échanger et d’apprendre les uns des autres pour aujourd’hui disposer d’un fort capital de confiance. C’est avec cet acquis que nous abordons l’avenir pour continuer à approfondir et sans cesse renouveler notre partenariat », M. Mezouaghi, Directeur de l’AFD au Maroc.

Article19.ma