Quinze personnes ont été tuées et deux autres blessées dans des fusillades survenues dans la province de KwaZulu-Natal, en Afrique du Sud, a révélé samedi la police.

«Huit personnes avaient été tuées dans une ferme à Esigcakini», a déclaré le porte-parole de la police provinciale, Jay Naicker, notant que les informations recueillies jusqu’à présent ont révélé que la ferme était utilisée comme repaire de drogue.

Il a précisé que les personnes décédées, dont une femme de 17 ans, sont âgées de 15 à 41 ans.

Dans une autre attaque perpétrée à Inanda, six personnes ont été abattues dans une confiserie locale. Trois malfrats, qui étaient à bord d’un véhicule, ont ouvert le feu sur un groupe d’hommes qui étaient assis derrière le magasin, tuant six hommes âgés de 17 à 26 ans, indique-t-on de même source.

Dans une troisième fusillade, un homme a été abattu par au moins huit balles dans la ville de Phoenix par quatre occupants d’une voiture qui ont ensuite pris la fuite, a encore souligné le porte-parole de la police provinciale.

L’Afrique du Sud est l’un des pays les plus dangereux au monde. La criminalité dans le pays est devenue un problème important, avec un taux de meurtres, attaques à main armée, viols et autres crimes supérieur à la majorité des autres pays dans le monde.

Le sujet est même devenu un débat politique majeur dans l’Afrique du Sud post-apartheid où le taux d’assassinats a augmenté régulièrement au cours des dernières années.

Quelque 58 personnes sont ainsi tuées chaque jour dans le pays. Les provinces les plus touchées par les assassinats et autres crimes assimilés comme les viols, les agressions et les vols qualifiés, sont les provinces du Gauteng qui comprend Pretoria et Johannesburg, le Cap-Occidental et le KwaZulu-Natal.

Article19.ma