Plusieurs établissements scolaires ont fermé leurs portes au cours des derniers jours dans la région de Rabat-Salé-Kénitra après avoir enregistré de multiples cas d’infection au Covid-19 parmi les élèves.

Selon le site arabophone Hespress, ces fermetures ont concerné 5 établissements d’enseignement publics à Rabat et un autre dans la ville voisine de Salé, à savoir l’école d’enseignement primaire Sidi Azouz.
La même source a ajouté que ces établissements ont décidé d’adopter l’enseignement à distance par mesure de précaution.

Il s’agit des lycées Omar El Khayam, Abdelkarim El Khatabi, Hamman El Fatwaki, Abou Horaira et de l’école primaire Smara, en plus des écoles privées Al Hassania.

Concernant les établissements d’enseignement relevant des missions étrangères, trois d’entre eux ont été fermés : Saint-Exupéry, le groupe André Malraux et le lycée Descartes.

+ Des tests de dépistage réguliers +

A Skhirat et à Temara, il a été décidé de fermer l’école primaire Ibn Al Haytham, et une classe du lycée Mers El Khair, tandis qu’à kénitra ce sont les écoles primaires Sidi Issa Khachan et Ibn Al Khatib (une classe) qui ont été fermées, en adoptant l’enseignement à distance ainsi qu’à Sidi Slimane pour une classe du lycée Zineb Nafzaouia.

Pour sa part, le ministère de l’éducation nationale a appelé les responsables des établissements scolaires à veiller à l’application stricte du protocole sanitaire habituel, en effectuant des tests de dépistage réguliers auprès d’un échantillon d’élèves et en procédant à une aération régulière dans les salles de cours, tout en poursuivant l’opération de vaccination parmi les élèves âgés entre 12 et 17 ans.

Le ministre de l’Éducation, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, a indiqué, la semaine dernière, que son département a adopté une approche proactive qui s’appuie sur plusieurs mesures en vue d’assurer la continuité pédagogique, en prévision d’une éventuelle nouvelle vague d’infections par le coronavirus et des différents scénarios possibles.

Ces mesures concernent l’élévation du niveau de vigilance relative à la situation épidémiologique dans le Royaume et l’adaptation des choix éducatifs en fonction de l’évolution de la situation dans chaque région, a expliqué le ministre en réponse à une question centrale sur « les mesures prises pour contenir la propagation du coronavirus en milieu scolaire » à la Chambre des représentants.

Article19.ma