Le président français, Emmanuel Macron, a annoncé, lundi depuis Nice, dans le sud du pays, une nouvelle batterie de mesures visant à lutter contre l’insécurité.

Parmi ces mesures, le chef de l’Etat a évoqué l’accroissement du budget de la sécurité de 15 milliards d’euros sur cinq ans, dans le cadre d’un projet de loi qui sera présenté en Conseil des ministres en mars.

Cette « loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur » (Lopmi), qui ne pourrait être votée qu’après l’élection présidentielle, représente une hausse de 25% par rapport au budget actuel, qui interviendrait après celui du budget 2022 qui était déjà un record avec 1,5 milliard d’euros supplémentaire dédié à la sécurité.

+ « Plus de bleu sur le terrain » +

Emmanuel Macron a aussi annoncé vouloir doubler les forces de police en action sur le terrain pour la sécurité d’ici à 2030, un redéploiement qui vise à avoir «plus de bleu sur le terrain», et permettrrait de mieux lutter contre la violence et l’insécurité au quotidien, sous toutes ses formes (trafic de drogue, violences intrafamiliales et harcèlement de rue …).

Dans ce contexte, le gouvernement compte tripler à 300 euros l’amende pour harcèlement de rue.

Il s’agit également du doublement en cinq ans du nombre d’enquêteurs dédiés aux violences intrafamiliales, soit 2.000 supplémentaires et d’une augmentation de 200 le nombre des intervenants sociaux dans les commissariats et les gendarmeries pour atteindre un total de 600, outre la généralisation des amendes forfaitaires délictuelles (AFD) pour les délits sanctionnés par des peines inférieures à un an de prison et la création de 1.500 cyber-patrouilleurs supplémentaires et d’une école de formation cyber des forces de sécurité.

Un plan d’investissement massif technologique et humain sera engagé au service de cet objectif, a indiqué le président français, qui par la même occasion annoncé la mise en place d’un équivalent numérique de « l’appel 17 » afin que chaque citoyen puisse signaler en direct une cyberattaque et être mis immédiatement en relation avec un opérateur spécialisé.

Article19.ma