Retour à la case de départ. Les talibans ont pendu le samedi 25 Septembre un homme à une grue stationnée sur une place publique de la ville d’Herat en Afghanistan lors d’une démonstration qui signale le retour de certaines pratiques brutales du passé, a rapporté le journal électronique la presse.ca.

Les talibans ont d’abord amené quatre corps sur la place centrale de la ville d’Herat, puis en ont déplacé trois dans d’autres parties de la ville de Herat pour les exposer publiquement, Wazir Ahmad Seddiqi, gérant d’une pharmacie, cité par l’agence Associated Press (AP).

Herat est une ville de l’Ouest de l’Afghanistan proche des frontières de l’Iran et du Turkménistan. Elle La compte 436 300 habitants et est la troisième ville d’Afghanistan derrière Kaboul et Kandahar.

Pour justifier les pendaisons sur la place publique, que les gens croyaient avoir disparu, les talibans ont trouvé le prétexte adéquat : « Quatre hommes avaient été surpris en train de participer à un enlèvement samedi et avaient été tués par la police ».

+ Les « criminels » ne sont pas à l’abris… +

Pour sa part, Ziaulhaq Jalali, le chef de la police de district nommé par les talibans à Herat, a déclaré que : « Des membres des talibans avaient sauvé un père et son fils qui avaient été enlevés par quatre ravisseurs après un échange de coups de feu ».

Et d’ajouter que : « Un combattant taliban et un civil avaient été blessés par les ravisseurs et que ceux-ci avaient été tués lors de tirs croisés ».

Dès que la vidéo de la pendaison a été mise en ligne, une foule s’est rassemblée autour de la grue pour prendre des photos avec leurs smartphone de la scène macabre.

« Le but de cette action est d’alerter tous les criminels qu’ils ne sont pas en sécurité », a expliqué un commandant taliban au correspondent local de l’AP.

Article19.ma

1 COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.