Les éléments de la police contrôlent les accès de la ville pour assurer la sécurité des citoyens contre la pandémie du nouveau coronavirus. 15062020 – Chefchaouen

De nombreux citoyens ont exprimé leur étonnement de l’annonce, lundi soir, du gouvernement interdisant les déplacements entre les préfectures et les provinces à partir de vendredi prochain.

Commentant cette décision de manière ironique, des dizaines d’internautes ont appelé, selon rue20.com, le chef du gouvernement à faire preuve de logique dans la rédaction des communiqués, sachant que plus d’un million de Marocains résidant à l’étranger sont entrés dans le pays en plus des millions d’autres qui se sont déplacés pour passer l’Aïd avec leurs proches loin des villes où ils travaillent.

Ces internautes se sont ainsi demandés comment toutes ces personnes pourraient retourner dans leurs villes après l’entrée en vigueur de la décision gouvernementale interdisant les déplacements entre les villes à partir de vendredi, c’est-à-dire un jour seulement après Aïd Al Adha.

En vertu des nouvelles mesures, tout déplacement d’une préfecture ou province à une autre, les citoyens sont tenus de présenter soit un pass vaccinal, soit une autorisation administrative de déplacement délivrée par les autorités territoriales compétentes. Problème, ils avaient quitté leurs villes d’origine sans aucun document administratif de ce genre.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.