L’Organisation démocratique du travail (ODT) a appelé à la libération de tous les journalistes et activistes du Hirak du Rif, de Jerada et de Zagora.

Dans son appel, relayé par le site pam.ma, l’ODT souligne que le contexte politique actuel que vit le pays nécessite d’accélérer l’élargissement de la marge des libertés démocratiques, et de donner un nouveau souffle à la vie politique en entreprenant de nouvelles réformes constitutionnelles et politiques, estimant que le pays n’a aucun intérêt à maintenir une atmosphère de tension qui pourrait servir à porter atteinte à la crédibilité de l’expérience démocratique marocaine.

La centrale syndicale estime que la sagesse et la perspicacité exigent la liquidation de ce dossier à travers une amnistie générale au profit de toutes les personnes détenues en lien avec les mouvements de protestations sociales dans le Rif, Jerada, Tanger, ainsi que des journalistes.

« A la veille de l’Aïd Al Adha béni et de la célébration de la glorieuse fête du trône, et à deux mois des prochaines échéances politiques », il s’agit pour l’ODT de « redonner espoir et d’encourager les citoyens à participer massivement à ces échéances, à s’impliquer dans le chantier de la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement… et à prouver une fois de plus notre capacité en tant que nation à surmonter les difficultés, à panser nos blessures, à corriger nos erreurs, et que notre pays le Maroc est miséricordieux envers ses enfants ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.