Astronomie. En scrutant le « cœur battant » de la nébuleuse du Crabe, cette image en gros plan, publiée par le site hubblesite.org, révèle le cœur de l’un des vestiges les plus historiques et les plus étudiés d’une supernova*, une étoile en explosion.

Cet aperçu de la nébuleuse du Crabe qui est sorti il y a 5 ans, démontre que la région interne envoie des impulsions de rayonnement semblables à des horloges et des tsunamis de particules chargées noyées dans des champs magnétiques.

Tournant 30 fois par seconde, l’étoile à neutrons en son centre émet des faisceaux d’énergie détectables qui donnent l’impression que la nébuleuse vibre.

Pour rappel, la nébuleuse du Crabe est un vestige de supernova de type plérion, qui a été observé en 1731 par John Bevis. Située à une distance de 6 300 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Taureau, la nébuleuse a un diamètre de six années-lumière et sa vitesse d’expansion est de 1500 km/s.

Ci-dessous la fiche technique de la nébuleuse présentée par HubbleSite :

* Définition : une supernova (SN) est l’explosion cataclysmique d’une étoile qui, pendant un temps, peut briller plus vivement qu’une galaxie entière composée de centaines de milliards d’étoiles. On distingue essentiellement deux grandes familles de supernovae : les SN II et les SN Ia.

À nota bene, une année-lumière est la distance parcourue par la lumière en une année. Elle vaut 0,3066 par seconde, soit 9.461 milliards de km ou encore 63.240 unités astronomiques.

Article19.ma