Comportement criminel ? Et pour cause, au cœur de Marrakech, sur l’Avenue Hassan II, des tableaux d’artiste peints sur le mur d’une société de transports en commun ont été vandalisés par des inconnus. Ce vendredi 25 juin, des membres de « l’Association Ouled Elkheir » à l’origine de ce travail créatif se sont rendus sur les lieux du « crime » pour dénoncer ce comportement offensant, a rapporté le site arabophone hespress.com.

Selon la même source, Ibtisam Hammouche, membre de l’Association, a dénoncé la façon dont ces œuvres artistiques ont été « sabotées. »

Ces œuvres, qui font partie du projet Madinaty, ont été « victimes » d’une forte charge de haine et d’énergie négative pour ceux qui se sont engagés dans cet acte criminel », précise la même source.

Et de signaler que ce genre de comportement violent « n’arrêtera pas le travail constructif » et la culture artistique que cette Association cherche à transmettre au public.

+ Absence d’éducation esthétique +

Abdul Latif Al-Barmaki, président de l’association qui a initié le projet des peintures murales rappelle : « Nous avons passé trois jours à peindre et à décorer cette rue principale », notant que ce travail  » a été réalisé en coopération avec une association de Taroudant, la collectivité élue et locale, et l’office des chemins de fer.

Par ailleurs, le plasticien Hassan Moumen, qui a récemment supervisé la réalisation de la peinture murale « Reine Dihya » (La Kahina) dans une rue d’Ait Ourir dans la province d’Al Haouz, estime que « l’art plastique n’a pas encore trouvé sa place parmi les citoyens ».

Et d’ajouter : « Esquisser des peintures murales vise à éduquer les Marocains… et à développer leur compréhension des symboles artistiques et de l’expression esthétique ». , ajoutant que « saboter ces peintures murales est un comportement qui montre l’absence d’éducation esthétique et la faiblesse des valeurs morales ».

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.