Incroyable mais vrai, malheureusement. L’histoire se passe en France: Olivier est un magistrat qui travaille à Dijon, centre-est de l’Hexagone. Il a lancé « une offre » sur un site libertin, à des internautes inconnus, pour des « relations sexuelles » avec sa fille de 12 ans..

Selon le journal électronique ladépêche.fr
le magistrat de 55 ans aurait partagé des photos de sa fille mineure, sur ce site porno et aurait même proposé que la petite soit « associée à des « ébats sexuels » avec des hommes.

+ Fantasmes … +

L’affaire a démarré en octobre 2019 après que l’utilisateur d’un site de rencontres libertin a signalé qu’un homme proposait que sa fille de 12 ans soit associée des « ébats sexuels. »
L’enquête, selon le journal, qui a été menée à l’aide de cyberinfiltrations, a conduit à la mise en cause de ce magistrat aux évaluations élogieuses, exerçant comme vice-président du tribunal judiciaire de Dijon où il coordonnait le pôle des affaires familiales.

L’accusé a reconnu les faits, objectant toutefois qu’il s’agissait de « fantasmes qu’il n’aurait jamais concrétisés », souligne la même source.

Cependant, au sujet de sa révocation du barreau, Oliver B. a plaidé la clémence du Conseil pendant son examen à huis clos.

« Je ne me sens vraiment pas indigne de ce métier, que j’aime. Je pense avoir été utile et je pense encore pouvoir l’être un jour », a-t-il, visiblement affecté.

« Si vous me révoquez, c’est aussi l’avenir (de mes trois enfants) que vous révoquez », a-t-il lancé au Conseil, selon la même source.

+ La Honte…+

« Il est dans une honte terrible de ce qu’il a fait », a assuré son avocate, Pauline Neveu.

Elle a longuement mis en avant un vieux « traumatisme » lié à l’affaire Bodein,alias « Pierrot le fou », condamné à la perpétuité pour trois meurtres sauvages et deux viols en 2004.

Le mis en cause est apparemment « Hanté » par l’image d’une jeune victime de Pierre Bodein, Olivier B. a « développé de nombreuses phobies, typiques d’un stress post-traumatique », a soutenu Me Neveu.

« Quand on est malade, ce n’est pas de sa faute. (…) Je vous demande donc de dire qu’il n’y a pas lieu à sanction disciplinaire », a plaidé l’avocate, ajoute la même source.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.