Le Haut Commissariat au Plan (HCP) a rendu public une note sur les résultats de l’enquête nationale sur la migration forcée de l’année 2021, celle-ci s’est focalisée sur les migrants originaires de l’Afrique subsaharienne et d’autres nationalités forcées par les circonstances de se trouver sur le territoire marocain (syriens, libyens, irakiens et autres).

Il s’agit de la seconde phase de cette enquête qui a concerné les migrants forcés âgés de 15 ans et plus comprenant les migrants en situation administrative irrégulière, les migrants régularisés, les réfugiés et les demandeurs d’asile au Maroc.

Cette enquête a pour but d’améliorer la connaissance et la compréhension du phénomène migratoire, le HCP a entrepris, depuis 2018-2019, la réalisation d’une enquête sur la Migration Internationale.

+ Près de 9 migrants sur 10 sont arrivés au Maroc pour la première fois depuis 2010 +

D’après le rapport, “une grande majorité de migrants (88,2%) sont arrivés au Maroc, pour la première fois, entre 2010 et 2021.”

Cette proportion est plus élevée parmi les jeunes : “âgés de 15 à 29 ans avec 97,8% contre 61,1% pour les adultes de 45-59 ans et 70% pour les personnes âgées (60 ans et plus).”

Elle atteint notamment, “91,7% parmi les migrants de sexe féminin contre 85,8% pour ceux de sexe masculin.”

+ De meilleures conditions de vie +

“La sécurité et les conditions de vie meilleures sont les principales raisons du choix du Maroc comme destination.

Selon les résultats de l’enquête, environ “un migrant sur 5 (19,1%) a choisi de venir au Maroc en raison de la sécurité qui y prévaut, 19,3% parmi les hommes et 18,9% parmi les femmes. “

Alors que la deuxième raison évoquée est liée aux : “meilleures conditions de vie au Maroc avec 18%, 17,2% parmi les hommes et 19% parmi les femmes. »

D’autres considérations sont évoquées dont particulièrement les conseils de membres de la famille avec 10,7%, le transit par la Maroc vu sa proximité de l’Europe (10,6%), les études (7,9%), l’existence de politique d’immigration offrant plus de droits aux migrants (6,1%), la facilité de s’y rendre (4,2%) et le mariage ou regroupement familial (4%).

Les raisons liées à la sécurité ou aux meilleures conditions de vie au Maroc ont été citées par environ la moitié : “des Syriens (47,5%) et des ressortissants de la République Démocratique du Congo (47,2%), par environ le tiers des camerounais (35%), des ivoiriens (33,9%), des centre-Africains (33,8%), des sénégalais et des guinéens (31,8%).”

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.