Scandale. Il y a quelques jours, une enquête journalistique réalisée à l’aide d’une caméra cachée, par des reporters de 2M, vient de révéler au grand jour l’existence d’un véritable commerce illicite de « poulets morts » qui alimente, entre autres, des rôtisseries populaires à Casablanca.

Se faisant passer pour des commerçants, les journalistes de cette chaîne publique se sont aventurés à la recherche de ce type de poulets pas cher aux abattoirs de la Villette (ex-usine Lafarge au Hay Mohammadi) à Casablanca.

Ainsi, au cours de leur investigation, ils ont été surpris par l’abondance de l’offre et la facilité de l’achat de ces « poulets morts », selon le journal électronique consonews.ma, qui a relayé l’information diffusée par la chaîne de Aïn Sebaa.

Où va se poulet? Selon l’enquête, il atterrit entre autres dans les snacks populaires où les sandwichs sont vendus à des prix très abordables.

L’investigation pointe du doigt cette viande blanche douteuse et « non conforme » aux normes sanitaires exigées dans le commerce des produits alimentaires et dans le secteur de la restauration au Maroc. Elle concerne les « poulets malades », « les morts », en passant par « les cassés » et « les dopés aux vaccins » et ceux « nourris aux aliments de bétail », etc…

A qui incombe la responsabilité? Il faut regarder ce reportage pour comprendre :

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.