Le Général Stephen J. Townsend, chef du Commandement militaire des États-Unis pour l’Afrique, a attiré l’attention sur le terrorisme qui se répand comme une trainé de poudre à travers une partie de l’Afrique.

Dans une déclaration à la presse, vendredi à Tan Tan, le Général Townsend, qui s’est félicité du travail accompli dans le cadre des exercices African Lion 2021, a brossé un tableau sombre des menaces qui pèsent sur certaines régions de l’Afrique.

« Je suis préoccupé par la situation sécuritaire dans une bande d’Afrique », allant de la région du Sahel, à l’ouest, à la Corne de l’Afrique, a souligné Townsend, dont les propos ont été relayés par l’agence américaine Associated Press (AP), ajoutant : « Ils (groupes terroristes) sont tous en marche ».

Les pays voisins aident les gouvernements à faire face à la menace, mais, « tout cela ne semble pas suffisant pour arrêter ce que j’appelle… le feu de forêt du terrorisme qui balaie cette région », a-t-il dit.

Pour sa part, le Général de division Andrew Rohling, commandant de la Force opérationnelle pour l’Europe du Sud de l’armée américaine en Afrique, a indiqué les exercices « African Lion ont « contribué à notre interopérabilité, à nos capacités interarmées et ont permis une préparation et une bonne opportunité pour renforcer la cohésion entre les forces ».

Au cours de ces exercices, a rappelé AP, « le Maroc a mené des opérations aéroportées près du Sahara occidental et non loin des camps de réfugiés du Polisario à Tindouf, en Algérie voisine ».
« Ces opérations ont été parfaitement menées et convenues entre les deux armées (marocaine et américaine) », a indiqué à AP le Général de brigade des Forces armées royales Mohammed Jamil.

Les exercices African Lion, qui ont duré près de deux semaines, ont été menés en grande partie au Maroc, un allié clé des États-Unis, en plus de la Tunisie et du Sénégal, rappelle AP.
Cette année, 7.000 soldats de sept pays et de l’OTAN ont pris part à des exercices aériens, terrestres et maritimes.

Outre le Maroc et les Etats Unis, ont pris part à l’African Lion la Tunisie, le Sénégal, l’Italie, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne. Des observateurs de certains pays comme l’Egypte, le Qatar, le Niger et le Mali étaient également présents.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.