Plusieurs pays ont annoncé la réouverture de leurs frontières aux touristes, dont le Maroc qui est l’une des destinations populaires, alors que le Royaume uni maintient des restrictions sur le voyage, a rapporté le quotidien britannique The Independent.

A partir d’aujourd’hui 15 juin, les vols internationaux reprendront vers le Maroc et les voyageurs des principaux marchés touristiques seront autorisés à y entrer s’ils ont un certificat de vaccination et/ou un test PCR négatif de moins de 48 heures, relève le journal.

Les visiteurs du Royaume-Uni seront autorisés à entrer, ainsi que ceux des pays de l’UE (à l’exception de la Lituanie), des États-Unis, du Canada, de la Russie, de la Chine et de « tout pays membre de l’ONU qui ne figure pas sur la liste B du ministère marocain de la Santé », rappelle le quotidien.

« Alors que nous sortons de la pandémie, nous sommes impatients d’accueillir les voyageurs au Maroc où ils pourront vivre une expérience touristique vraiment exceptionnelle en toute tranquillité d’esprit », a déclaré à The Independent Jamal Kilito, directeur de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) pour le Royaume-Uni et l’Irlande.

« Avec des mesures de prévention sûres, nous sommes convaincus que nous pouvons reconstruire notre industrie touristique et offrir aux voyageurs l’hospitalité marocaine chaleureuse dont ils ont toujours bénéficié et nous encourageons le plus grand nombre de visiteurs possible à redécouvrir cette magnifique destination cet été », a-t-il ajouté.

Toutefois, selon The Independent, la destination Maroc figure sur la liste orange du gouvernement britannique, ce qui signifie que les voyageurs à leur retour au Royaume uni seront confrontés à une quarantaine de 10 jours et devront s’acquitter du paiement de deux tests PCR à l’issue de leur auto-isolement.

Article19.ma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.